Passer au contenu principal

Viser l'optimum, pas le maximum


 

LAURÉATS DU PRIX NATIONAL

DE LA DYNAMIQUE AGRICOLE ET DE LA PÊCHE 2015

 


Agriculture durable

 
Cette catégorie vise à primer une agriculture productive et rentable, tout en préservant l'environnement.
 
Plus que des recettes techniques, cette catégorie mettra en exergue la mise en place d'un équilibre entre l'économie, la nature, le territoire et les hommes et les femmes qui y vivent.

EARL du coteau de l'Aber (Finistère) - Erwan et Laurence Le Roux

Production de lait de vache bio.

Dossier présenté par la Banque Populaire de l’Ouest
 
Erwan et Laurence ont fait de la prairie la clé de voûte de leur exploitation. Sur la ferme, tout est pensé pour faire au mieux, pas au plus.
 
« Les Hommes, l’Entreprise, la Terre, la Nourriture » : la philosophie de vie de Laurence et Erwan Le Roux tient en ces quatre mots. La quadrilogie se comprend aussi vite qu’elle ne se lit. Le couple veut être épanoui, au travail comme à la maison. Capable d’assurer son rôle d’éleveur, produire du lait pour nourrir les hommes. Ces deux finalités sont conditionnées. Pas question d’agir sans réfléchir. Les ressources naturelles et la santé financière de l’entreprise sont en jeu.
 
De la théorie, passons à la pratique. Les 90 vaches ne sont traites qu’une fois par jour. Les bêtes produisent moins… mais mangent moins. Elles se « contentent » d’herbe et de foin provenant des 70 ha de prairies, bientôt bordées de haies. Moins sollicitées, leur longévité est améliorée. Les vaches de la ferme font en moyenne sept lactations. Sélectionnées pour leur fertilité, les naissances sont groupées. Durant trois mois, l’exploitation ne commercialise pas une goutte de lait. La mise bas se fait en fin d’hiver ; la période lactation commence au printemps quand l’herbe pousse sans effort. Cette stratégie, rare dans les élevages laitiers, participe à la réduction des coûts de production. L’EBE pour 1000 litres de lait est de 350 euros sur l’EARL contre 60 pour la moyenne bretonne. Les vaches de Laurence et d’Erwan se distinguent aussi par la race. Il serait d’ailleurs plus juste d’utiliser le pluriel : jersiaise, montbéliarde, rouge suédoise, guernesey, frisonne hollandaise, bretonne pie noire,…
 
Les vaches de la ferme sont un joyeux métissage, contrôlé. Les bêtes sont sélectionnées pour s’adapter à la philosophie de la ferme et pour produire du lait bio sans allergène. Dans les années à venir, le couple voudrait d’ailleurs monter une chaîne d’embouteillage de lait à haute valeur nutritive. En attendant, le couple continue de se former et donne à son tour des
 conseils. Les éleveurs sont curieux du fonctionnement global de l’exploitation mais aussi des biostimulants microbiens pour le sol produits sur la ferme…​


 

 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale