Passer au contenu principal

Investir dans l’immobilier résidentiel


 

 

​Immobilier résidentiel : tous les indicateurs sont au vert

 

Reprise des transactions, hausse raisonnable des prix : tous les indicateurs de l’immobilier résidentiel sont au vert. C’est le constat et les perspectives livrés par la dernière étude du Crédit Foncier sur les marchés de l’immobilier résidentiel. 

 

Logements anciens : la reprise est confirmée

 

 

Les ventes sont reparties de l’avant. En 2016, le marché de l’ancien a enregistré plus de 850 000 transactions, soit 6 % de mieux qu’en 2015 et 22 % de plus qu’il y a deux ans. Les prix sont de nouveau orientés à la hausse, tout du moins en moyenne nationale. Selon les données compilées par le Crédit Foncier, ils auraient progressé d'1,7 % entre la fin du 3e trimestre 2015 et la fin du 3e trimestre 2016. Pour 2017, le Crédit Foncier s’attend à un léger tassement des transactions (830 000) mais à la poursuite de la hausse des prix (+ 2,8 % en moyenne nationale, et jusqu’à + 5 % sur les marchés les plus tendus).
 

Marché du neuf : construction en hausse

 
Le marché du neuf est lui aussi en reprise. En 2016, 377 000 logements ont été construits (+ 10 % par rapport à 2015). La progression est encore plus sensible sur la clientèle des investisseurs locatifs, segment de marché sur lequel les ventes bondissent de 16 % (57 000 ventes contre 50 000 en 2015). L’accession à la propriété, qui reste la motivation majoritaire d’acquisition immobilière dans le neuf (196 000 ventes en 2016), progresse quant à elle de 13 %. Pour 2017, le Crédit Foncier prévoit la poursuite de la hausse des constructions (+ 6 %), et une appréciation raisonnable des prix du neuf (+ 1 % du prix au mètre carré moyen des appartements, contre + 2,1 % en 2016).
 

Des conditions favorables

 
Ces évolutions s’expliquent par le contexte favorable dont bénéficie actuellement l’immobilier résidentiel. Selon le Crédit Foncier, *« les deux moteurs »* de ce marché en 2016 *« devraient prolonger leur action en 2017 »* :
- les taux d’intérêt, bien qu’en légère hausse, *« resteront à des niveaux très bas propices à l’achat »*, considère cet établissement spécialisé qui prévoit que le taux d’intérêt moyen des emprunts immobiliers s’établira autour de 1,80 % à fin 2017 ;
- les mesures de soutien public (accession à la propriété avec le prêt à taux zéro, ou investissement locatif avec le dispositif Pinel) sont, quant à elles, *« prolongées en 2017 »*.
 

Belles perspectives également pour l’immobilier d’entreprise

 
L’investissement en immobilier d’entreprise affiche en 2016 un volume d’environ 24 milliards d’euros, proche de celui enregistré en 2015. Pour 2017, le Crédit Foncier anticipe une demande locative de bureaux stable en Île-de-France, et un marché de l’investissement stabilisé. Il espère en revanche une remontée des rendements locatifs pour les bureaux les mieux situés, et une stabilisation de ceux des commerces au niveau national.

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale