bateau banque populaire bleu

Le Maxi Banque Populaire XI, un géant pour la vitalité d’une filière d’excellence

Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a associé près de 150 entreprises et travaillé à leur côté pendant 24 mois pour mettre sur pied un trimaran de géant, destiné à défier les chronos et participer aux plus grandes épreuves de la course au large. Un projet titanesque, en grande majorité « made in France », qui démontre l’implication forte de Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes en matière d’innovations et d’emplois au sein d’une industrie de pointe.

Il s’agit d’un géant qui défie le champ des possibles. Le Maxi Banque Populaire XI, un trimaran de 32 mètres de long, 23 mètres de large et 16 tonnes de carbone, qui a été mis à l’eau ce mardi 27 avril. Ce bijou de technologie, destiné à tutoyer les plus hautes vitesses jamais atteintes en course au large, est voué à concourir dans les compétitions les plus prestigieuses. L’armateur, qui a déjà conçu cinq multicoques (dont Banque Populaire V, le plus grand trimaran de course jamais construit au monde), participe ainsi avec passion au développement de la Class Ultim. Ce Maxi est une prouesse technologique, technique, humaine et logistique qui lui permet d’être le dernier fleuron de l’industrie nautique et de la voile sportive. Mais avant de pousser les marins à se surpasser au large, c’est à terre que le premier défi a été immense.

Un acteur majeur d’une industrie de pointe

« La construction d’un nouveau bateau fonctionne comme celle d’une maison : nous avons besoin de spécialistes pour chaque aspect de la construction », explique Armel Le Cléac’h, le skipper. En effet, tout au long de sa conception et de sa fabrication, plus d’une centaine de personnes, travaillant en synergie pour 148 entreprises, ont été mobilisées afin que le voilier de la Class Ultim prenne forme en l’espace de 24 mois. Un défi hors-norme et un motif de fierté pour Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes qui continue ainsi à s’inscrire comme un acteur majeur de cette industrie de pointe.

Créé par et pour les entrepreneurs, la première banque de PME en France, soutien majeur des artisans et des commerçants, prouve via son programme sportif son enthousiasme et son attachement à réunir l’ensemble des talents indispensables à la conception et à la fabrication de chaque pièce de ce trimaran d’exception. Le Team Banque Populaire s’est également attaché à valoriser au maximum le « made in France » puisqu’une grande majorité des entreprises qui ont été impliquées dans le chantier sont basées dans l’hexagone.

« Un enjeu économique qui dépasse le sport »

Malgré le contexte rendu particulièrement incertain par la crise sanitaire et économique, ce projet a ainsi contribué à la vitalité de nombreuses entreprises. « La construction d’un Ultim est un enjeu économique majeur qui dépasse le cadre du sport », ajoute Ronan Lucas, à la tête du Team Banque Populaire. L’équipe est installée à la base des Sous-Marins de Lorient, à proximité de prestataires qui s’attachent à développer un « savoir-faire » unique et à faire vivre ce bassin d’emploi. Pendant deux ans, c’est donc tout un territoire qui a bénéficié de ce chantier hors-norme.

La nécessité de concevoir des pièces uniques pour la plupart a également créé une émulation collective forte entre tous ces protagonistes. De fait, le bureau d’étude du Team Banque Populaire et l’ensemble des entreprises impliquées ont favorisé une dynamique d’innovation et de progrès grâce à cet Ultim. Banque Populaire XI est l’illustration de cette audace, à l’image de ses foils en forme de ‘S’, de la recherche poussée en matière d’aérodynamique – à l’instar de la F1 –, ou encore de sa capacité à améliorer la performance et la sécurité à bord.

À la fois sponsor et armateur, Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes participe ainsi à la pérennité de l’ensemble de ces prestataires en leur permettant de prendre part à une aventure unique par son ampleur et son exigence. Par la même occasion, la banque démontre son implication forte dans le rayonnement des acteurs de l’économie bleue, qui rassemble toutes les activités économiques liées à la mer. Une volonté majeure qui s’illustre bien au-delà du Maxi Banque Populaire XI et qui rayonne au quotidien auprès de tous ceux et celles impliqués dans ce secteur d’activité, sur toutes les côtes du territoire national.

Banque Populaire XI, une construction en quelques chiffres :

  • Bateau de 16 tonnes, de 32m de long, 23m de large
  • 24 mois de construction
  • 4 500 heures (conception, architecture, plan, simulation chez VPLP)
  • 300 plans de fabrication
  • 150 000 heures de travail pour mener à bien cette construction (dont plus de 100 000 heures pour le seul chantier CDK Technologies)
  • 148 entreprises mobilisées