Tim Mourniac et Lou Berthomieu

Vendredi 12 avril 2024, la Commission Consultative des Sélections Olympiques (CCSO) du CNOSF a validé la sélection de Tim Mourniac et Lou Berthomieu en catamaran double mixte (Nacra 17) pour les Jeux Olympiques qui se dérouleront à Marseille du 28 juillet au 8 aout 2024.

Tim Mourniac, l’amour du multicoque !
À 25 ans, Tim Mourniac est un sportif de haut niveau, étudiant à Sciences Po. Le jeune homme, originaire de Quiberon détient déjà de nombreux podiums. En 2016 il est champion du monde Nacra 15, vainqueur de la Flying league et enchaine les podiums sur le Tour Voile, en 2016, 2018 (victoire) et 2019. En 2020, Tim se lance à 100% en Nacra 17 et se place directement dans le top 10 européen…

C’est avec Lou qu’il s’engage suite à leur participation réussie aux Championnats du Monde 2021 : une 4e place obtenue après trois semaines de travail acharné pour le tandem qui n’avait jamais navigué ensemble. En 2022 le jeune duo intègre l’équipe de France et joue les premiers rôles dès ses premières compétitions. Un an plus tard, leur rapide progression a été stoppée en plein vol alors qu’ils étaient à la lutte pour le podium lors du Test Event à Marseille, avec la blessure au genou de Lou. Après seulement 6 mois de rééducation, ils retrouvent l’entrainement ensemble et décrochent dans la foulée une 4e place lors de l’étape de coupe du monde de Palma et ainsi leur sélection pour leurs premiers Jeux Olympiques.

Lou Berthomieu, l’étoile brille déjà !
Née à Nantes en 2001, Lou est encore une enfant lorsqu’elle met pour la première fois les pieds sur un bateau, à l’occasion de croisières familiales et c’est dans son ‘grand jardin’ du golfe du Morbihan qu’elle prend la barre, avant de faire ses gammes, d’abord à la barre puis en tant qu’équipière, dans la filière catamaran, jusqu’à entrer au Pôle Espoir de La Rochelle en Nacra15. Dès lors plus rien n’arrête la Nantaise : 3e aux championnats d’Europe, vice-championne de France, 5e aux mondiaux. En août 2020, elle entre au Pôle France Jeune de La Grande Motte et découvre le haut niveau en Nacra 17. Étudiante à Sciences Po Paris, elle s’associe à Tim pour briller à Marseille en 2024. Après sa rupture du ligament croisé et fissure du ménisque lors du Test Event en Juillet 2023, Lou s’est engagée dans une course contre la montre pour revenir le plus vite possible au plus haut niveau. Une première mission accomplie avec la qualification du duo pour les Jeux Olympiques cet été à Marseille.

Tim Mourniac : « Les Jeux Olympiques, c’est toute mon histoire de famille… j’ai grandi dans une famille de marins et je suis sur le point de réaliser aujourd’hui le plus grand rêve de ma vie avec mon père qui est mon entraîneur et mon oncle qui est le directeur de l’équipe de France. C’est un truc monstrueux d’y aller en famille, c’est une énorme fierté. Les Jeux c’est le plus gros évènement du monde et je mesure la chance de pouvoir y aller et espérer décrocher une médaille. C’est un truc de dingue ! Mais dans cette course à la médaille il y avait une case à cocher : la sélection. Maintenant qu’elle est acquise je n’ai plus de limite dans ce rêve… Il reste 105 jours décisifs pour aller chercher la médaille.

C’est une olympiade pas comme les autres car elle est à la maison. Évidemment on avait tous envie de faire les jeux à domicile. Le parcours jusque-là a été très fort émotionnellement avec la blessure de Lou et beaucoup de péripéties, mais en aucun cas je ne changerai l’histoire. Le chemin a été intense mais tellement sympa à vivre. Depuis le début on a volé de nos propres ailes, on a une équipe et un noyau tellement fort qui nous permet d’envisager la dernière ligne droite sereinement. C’est un chapitre qui vient de se fermer mais il y en a un autre qui s’ouvre vers les Jeux Olympiques. »

Lou Berthomieu : « Je ne réalise pas encore, mais c’est vrai que depuis le début de cette préparation olympique on n’a rien lâché !  Les Jeux Olympiques c’est un rêve, c’est sûr, mais enfant je n’y pensais pas vraiment. A 10 ans, je regardais les Nacras voler en baie de Quiberon, moi je suis un pur bébé du catamaran et le Nacra 17 c’est juste dingue comme support. Avec Tim, on prend un maximum de plaisir ensemble et on est capable de sortir de super belles courses. Nous avons la même manière de naviguer et sur l’eau nous sommes un vrai équipage : c’est incroyable. Sans lui j’aurai certainement arrêté la voile. Depuis un an c’est sûr que ça a été très compliqué pour moi avec ma blessure. Je me suis entourée de personnes hypers positives et j’ai fait une totale confiance à Tim et Kinou (leur entraineur) pour mener à bien notre projet : Nous avons mis toutes les chances de le de notre côté, et maintenant on veut aller chercher la médaille. Depuis quelques mois j’ai mis mes études à Sciences-politique de côté mais je retournerai sur les bancs de l’école dès septembre… »

Différents sportifs en tenue représentant leur sport : Nageur, volleyeur, cycliste, escrimeur, cavalier sur un cheval...

Découvrez l'ensemble des athlètes des Jeux Olympiques Paris 2024 soutenus par Banque Populaire