Ce qu’il faut vérifier avant d’acheter un bien immobilier

Vous avez trouvé la maison ou l’appartement de vos rêves ?
Avant de franchir le pas et faire une offre d’achat, il y a des points importants à contrôler pour se prémunir de toute mauvaise surprise.

Réaliser votre demande de crédit

La situation et l’environnement du bien

Comment est situé le bien par rapport aux écoles, aux transports et aux commerces ? Comment est l’ambiance dans le quartier ? Autant de points à vérifier car ils auront un impact sur votre quotidien. Visitez le bien à des heures différentes et promenez-vous dans les environs. Informez-vous aussi pour savoir s’il existe des projets d’urbanisme qui pourraient concerner votre bien.

Mature-woman-looking-at-new-house-patio-with-estate-agent

La qualité du bien

Regarder l’ancienneté du bien, la qualité des matériaux et renseignez-vous si des travaux récents ont été effectués. Si vous comptez faire des travaux et changer l’agencement, distinguez bien les murs porteurs des cloisons pour vous assurer que vos projets sont réalisables facilement.

Vérifiez l’état de l’installation électrique, des installations sanitaires et le type de chauffage (gaz ou électricité) car ces éléments jouent sur la consommation énergétique du logement.

Le bien doit aussi répondre aux attentes de votre mode de vie : le nombre de rangements est un point important et la présence d’une cave et d’un parking sont des éléments positifs qui seront un « plus » en cas de revente.

Enfin ne négligez pas la luminosité dans le logement et son exposition qui vont jouer sur votre bien-être dans votre futur « chez vous » !

Examinez attentivement les différents diagnostics

Avant l’acte de vente vous allez signer un compromis ou une promesse de vente qui sera accompagné de documents obligatoires fournis par le vendeur, suivant l’ancienneté et le lieu de situation de l’immeuble :

  • La mesure de la surface loi Carrez pour les appartements,
  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE),
  • Le contrôle de la présence ou de l’absence d’amiante, de termites et de plomb,
  • Le diagnostic de l’état des risques naturels et technologiques (ERNT),
  • Le contrôle de la sécurité des installations de gaz,
  • Le contrôle de la sécurité de l’installation électrique
  • Le contrôle de la sécurité concernant les installations d’assainissement autonome.

Calculez précisément vos futures charges

Si vous achetez en copropriété, examinez les justificatifs des charges de copropriétés et les derniers relevés de décision des assemblées générales annuelles. Normalement, les travaux déjà votés sont à la charge de l’acquéreur sauf si le contraire est indiqué dans le contrat de vente ou bien si le montant des travaux n’est pas déterminé. C’est important de vérifier ce point.

Demandez aussi quels sont les montants de la taxe foncière et de la taxe d’habitation pour ne pas avoir de mauvaise surprise. N’oubliez pas que le montant de la taxe d’habitation dépend aussi de votre situation financière donc il pourra être différent de celui payé par l’actuel propriétaire du bien. Enfin intégrez dans votre budget les frais d’acquisition, plus communément appelé frais de notaire, qui s’ajoutent au prix de vente du bien. Ceux-ci sont estimés en moyenne à 7 à 8 % du prix de vente pour un bien ancien et 2 à 3% pour un bien neuf.

Si tout vous paraît correct après avoir vérifié ces éléments, vous pourrez envisager d’acheter votre coup de cœur de façon plus avisée. C’est beaucoup mieux !

Vous recherchez un prêt immobilier ?

Nous saurons trouver la solution la plus adaptée à votre projet *

Réaliser votre demande de crédit

* Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit immobilier portant sur une opération relevant de l’article L. 313-1 du Code de la consommation par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.