Passer au contenu principal

Les placements dans la « pierre papier »


 

​16/11/2015

La « pierre-papier » attire de plus en plus d’épargnants


Les SCPI, Société Civile de Placement Immobilier, signent ce semestre un nouveau record de collecte. Avec 1,86 milliards d’euros, les souscriptions nettes au 1er semestre 2015 progressent de plus de 47,5% par rapport au 1er semestre 2014. De ce fait, au 30 juin 2015, les SCPI représentaient un encours global de près de 35 milliards d’euros. Une valeur qui a été d’euros, soit une valeur multipliée par 4,43 au cours des seize dernières années.

Les SCPI, pour le rendement
L'intérêt croissant des épargnants pour les SCPI peut s’expliquer par le rendement immédiat de ces véhicules diversifiés, investis sur différents types d’immobilier locatif. Pour les SCPI dites « de rendement »(1), celui-ci était encore de 4,81 % en moyenne au premier semestre 2015(2), contre 5,08 % sur l’ensemble de l’année 2014(3). Toutefois, la transparence de l’information et la qualité de la gouvernance de ces produits sont également des critères importants pour les investisseurs. 
 
Commercialisation en cours
Les SCPI dites à « capital fixe » représentent la majorité des SCPI existantes. Autrement dit, elles n’accueillent de nouveaux souscripteurs qu’à l’occasion d’une augmentation de capital, généralement annuelle, et dont la période de souscription peut s’étaler sur plusieurs mois. Parmi les SCPI distribuées par les Banques Populaires, par exemple, l’une d’entre elles, FRUCTIPIERRE, est actuellement en augmentation de capital. Il s’agit d’un véhicule essentiellement investi en immeubles de bureaux sur Paris et la région parisienne, privilégiant les meilleurs emplacements.

À noter enfin que l’on constate, pour les organismes de placement collectif immobilier (OPCI), apparus plus récemment(4), une augmentation sensible de la collecte (plus de 800 milliards d'euros en 2014 et en croissance forte en 2015). Ce support de placement complète les SCPI, du fait d’une allocation d’actifs diversifiée, de la possibilité d’organiser ainsi une liquidité intrinsèque  et d’une faculté de souscription dans le cadre de certains contrats d’assurance vie. À n’en pas douter, les OPCI constitueront, aux côtés des SCPI, une réelle opportunité de diversification pour de nouveaux clients souhaitant investir dans la « pierre-papier ».
 
 
1. Principalement voire exclusivement investies dans l’immobilier d’entreprise.
2. Source : meilleurespci.com.
3. Source : IEIF.
4. Les premiers OPCI sont apparus en 2008.

 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale