Passer au contenu principal

Préparer sa succession

L’âge de la retraite est aussi celui où l’on songe à organiser sa succession, transmettre son patrimoine, souscrire un contrat de prévoyance… Le point avec Guerric Hamon, responsable animation des conseillers patrimoniaux de la Banque Populaire Rives de Paris.

Succession et contrat de prévoyance


En plus de leur succession, les seniors doivent aussi s’occuper de leur prévoyance

Les seniors vous semblent-ils suffisamment concernés par la problématique de leur succession ?
Oui, très souvent ce sujet est spontanément évoqué par les seniors à l’occasion d’une rencontre avec leur conseiller bancaire. Suite à ce qu’ils ont lu et entendu dans les médias, beaucoup d’entre eux sont par exemple en demande de précisions quant à l’évolution peu avantageuse de la législation en matière d’abattements.  Leurs questions portent aussi sur les possibilités d’apporter une aide financière à leurs petits-enfants, voire de les intégrer directement dans la transmission de leur patrimoine.
Ces échanges sont également souvent l’occasion de faire le point sur leur retraite, étape faite de projets multiples (achat d’une nouvelle résidence principale, voyages, etc.) pour lesquels ils peuvent avoir besoin de conseils financiers.

Quid de l’éventuelle perte d’autonomie ? Cette question est-elle également considérée comme primordiale ?
A l’opposé de la préparation de la succession et du financement de projets, les seniors patrimoniaux, ayant donc moins de contraintes financières, ne montrent pas encore suffisamment d’intérêt pour toutes les problématiques liées au vieillissement et par là, les sous-estiment.
Mais pour l'essentiel des clients c’est une réelle préoccupation.
Trop peu de clients estiment que leur conseiller est capable de leur apporter des solutions adaptées, en dehors de la transmission du patrimoine confié : contrat d'assurance complémentaire, organisation des obsèques, etc.
Certes moins réjouissantes que l’achat d’une nouvelle résidence, ces aspects sont néanmoins essentiels. Il est donc fortement recommandé de se poser assez tôt quelques questions clés. Ai-je songé au coût important que représente une place au sein d’une résidence médicalisée ? Suis-je bien assuré en cas de maladie exigeant une hospitalisation de longue durée ? Etc. L’allongement de l’espérance de vie entrainant parfois une très forte augmentation du coût total à supporter par un retraité, il est très important de porter son attention sur tous points. 

 
Quel accompagnement le conseiller bancaire est-il en mesure d’apporter ?
L’accompagnement de la banque se déroule en plusieurs étapes. Sachant qu’il n’existe pas deux cas semblables en matière d’organisation de sa retraite et de la succession qui s’en suivra, le senior a tout intérêt à entamer ce processus par un exposé détaillé de ses besoins et projets. De là, charge à son conseiller  particulier de réaliser un bilan personnalisé dans lequel figurent des préconisations en matière d’épargne, de prévoyance et de transmission.
 En fonction de la complexité de la situation, une étude beaucoup plus poussée s’avère parfois indispensable. Dans ce cas, nous faisons entrer dans la boucle un conseiller en gestion de patrimoine dédié à ce type de problématiques. Toujours aux côtés du conseiller particulier, il interviendra autant de fois que nécessaire pour mettre sur pied les solutions adaptées. Enfin, si besoin, il nous arrive aussi de solliciter des experts spécialisés sur certains produits d’épargne.

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale