Optez pour la gestion déléguée

Pour bénéficier de la compétence du gestionnaire de portefeuilles de votre Banque Populaire

Investir sur des supports financiers en unités de compte comporte un risque de perte en capital, parlez-en avec votre conseiller.

Véritable couteau suisse de l’épargne diversifiée, l’assurance vie permet de satisfaire à plusieurs objectifs, cumulables ou complémentaires, notamment : gérer un patrimoine financier dans un cadre fiscal favorable(1), le transmettre en toute liberté ou l’utiliser pour se préparer un complément de revenus pour la retraite.

À ces atouts juridiques et fiscaux s’ajoute un autre avantage : une grande souplesse d’investissement. Contrairement à une idée reçue, un contrat d’assurance vie peut en effet accueillir pratiquement toutes les classes d’actifs habituellement utilisées dans la gestion d’un portefeuille. Il offre, surtout, plusieurs options de gestion(2)

Choisir le mode de gestion adapté à son tempérament

Le souscripteur peut en effet choisir entre diverses formules.

S’il s’estime capable de procéder lui-même aux arbitrages entre les différents supports d’investissement (arbitrages, rappelons-le, non taxables fiscalement…), il peut choisir la gestion libre de son contrat.

À lui de décider quel placement privilégier (actions, obligations, immobilier, fonds en euros…), quelle part de son patrimoine y consacrer et à quel moment en modifier la composition. Cette gestion libre peut aussi être « automatisée ».

Le principe ? Le souscripteur définit ses objectifs : une fois ses choix exprimés, la répartition de son contrat se modifie alors automatiquement, à échéance régulière(3). Trois formules sont proposées : la sécurisation des plus-values (les gains enregistrés sur les unités de compte sont automatiquement réinvestis sur le fonds en euros) ; la dynamisation progressive (investissement progressif en unités de compte pour lisser les évolutions des marchés) ; ou le rééquilibrage automatique entre les différentes unités de compte et le fonds en euros, selon une allocation déterminée par le souscripteur lors de la mise en place (par exemple 80 % sur les unités de compte, 20 % sur le fonds en euros).

L’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers et/ou immobiliers.

Opter pour une gestion déléguée(4)

Les souscripteurs qui n’ont pas le temps, pas le désir ou pas les compétences nécessaires pour gérer le contenu de leur contrat eux-mêmes peuvent choisir une troisième formule : la gestion déléguée(4).

Dans ce cas, c’est un spécialiste de la gestion financière qui construit, structure et gère l’épargne qui lui est confiée.

Après une étude personnalisée par le Conseiller Banque Populaire prenant en compte les contraintes du souscripteur, son horizon de placement, ses objectifs patrimoniaux, son appétence au risque et ses connaissances financières, une stratégie d’investissement est conjointement définie et formalisée dans un mandat de gestion. Ce « profil de gestion » deviendra le fil conducteur que mettra en œuvre le Gérant de portefeuilles, pour le compte de son client.

Les avantages de la gestion sous mandat ? L’assurance de bénéficier de la compétence d’un spécialiste des marchés financiers, l’accès à de nombreux supports d’investissement performants en contrepartie d’une immobilisation du capital à long terme et d’un risque de perte en capital, à des placements respectant les critères ESG (environnementaux, sociétaux et de gouvernance) et enfin la mise en place d’une relation personnalisée et de proximité avec son gérant de portefeuilles.

Ce « profil » deviendra le fil conducteur de la gestion que mettra en œuvre, pour le compte de son client, le gestionnaire de portefeuille. Les avantages de la gestion sous mandat ? L’assurance de bénéficier de la compétence d’un spécialiste de l’épargne et des marchés financiers ; l’accès à plusieurs dizaines de supports d’investissement performants en contrepartie d’une immobilisation du capital à long terme et d’un risque de perte en capital ; tout en conservant, avec son gestionnaire, une relation personnalisée et de proximité.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Découvrez le mandat d’arbitrage de la Gestion Privée Banque Populaire.

Accéder
Vous pourriez aussi être intéressé par
  • Quintessa

    Une solution d’assurance vie optimale pour chercher à valoriser un capital, diversifier vos investissements, préparer votre retraite ou votre transmission dans les meilleures conditions.

  • Delféa

    Pour mettre en œuvre votre stratégie patrimoniale haut de gamme.

  • Les placements proposés

    Pour vous accompagner dans votre choix, nous avons sélectionné pour vous des placements variés et de qualité au sein de deux offres de fonds : la Sélection Gestion Privée et la Sélection Altésime.

(1) Selon fiscalité en vigueur.
(2) Voir limites, conditions et exclusions des engagements contractuels en vigueur.
(3) La sécurisation et le rééquilibrage des plus-values se font régulièrement, avec une périodicité qui dépend du contrat et/ou du choix du souscripteur. 
(4) Des frais liés à la gestion déléguée s’ajoutent aux frais du contrat d’assurance vie ou de capitalisation. Toute information liée aux frais du contrat d’assurance vie ou de capitalisation est disponible sur simple demande auprès du conseiller ou indiquée sur les conditions générales valant notice d’information du contrat.

BPCE – Société Anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 173 613 700 €. Siège social : 50, avenue Pierre-Mendès-France – 75201 Paris Cedex 13 RCS Paris n° 493 455 042 – BPCE, intermédiaire en assurance inscrit à l’ORIAS sous le n° 08 045 100 (www.orias.fr)
Distribué par Banque Populaire, intermédiaire en assurance inscrit à l’Orias sous le n°08 045 100. 

Thématiques similaires