Tout savoir sur le diagnostic de performance énergétique

Vous achetez un bien ancien ?
Avant de signer le compromis de vente, pensez à consulter le diagnostic de performance énergétique (DPE) et évaluez le montant de vos futures factures.

Vous avez trouvé la maison et l’appartement de vos rêves ?

Sachez que le vendeur a l’obligation de joindre au compromis, ou à la promesse de vente, un diagnostic de performance énergétique (DPE).

Il vous permettra d’évaluer la consommation énergétique de votre futur logement (en kWh/m2/an) ainsi que son empreinte carbone.

Réalisé par un professionnel certifié, le DPE a une validité de dix ans et doit contenir :

  • Descriptif

    Une description du logement et de ses équipements (chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation …)

  • Quantité d’énergie

    La quantité annuelle d’énergie consommée pour chaque catégorie d’équipements.

  • Évaluation

    Une évaluation des dépenses annuelles qu’ils engendrent.

  • Recommandations

    Des recommandations de travaux pour améliorer la performance énergétique du logement.

Bon à savoir

Le DPE doit être réalisé dans tous les logements lors de leur mise en vente ou location, excepté ceux destinés à être occupés moins de quatre mois par an.

Comment lire un DPE ?

Pour comprendre les résultats d’un DPE, il faut analyser les résultats des deux étiquettes classant les logements de A à G :

  • La première évalue la consommation énergétique : la lettre A étant attribuée aux logements très économes et le G aux logements très énergivores. Pour info, la moyenne du parc immobilier français se situe autour de 240 kWh/m2/an … soit la classe E.
  • La seconde étiquette classe les logements en fonction de leur taux annuel d’émission de gaz à effet de serre sur une échelle allant de A (émission faible, inférieure à 6 kilos d’équivalent carbone/m²) à G (émission importante, supérieure à 80 kilos d’équivalent carbone/m²).

Toutes ces informations sont extrêmement précieuses : si les résultats du DPE ne sont pas bons, c’est un argument valable pour essayer de négocier son prix à la baisse.

Les principales sources de dépenses énergétiques d’un logement

Sources : Ademe
Comment diminuer vos dépenses énergétiques

C'est primordial pour maîtriser les dépenses d’énergie

Une mauvaise isolation entraînera forcément des déperditions énergétiques alors qu’à contrario, moins il y a de déperdition de chaleur, plus vous pourrez vous chauffer de façon économique.

Pour améliorer l’isolation d’un logement, il faut réaliser des travaux sur l’isolation de la toiture et/ou des murs extérieurs et remplacer vos portes et vos fenêtres.

C’est un point essentiel pour réduire la consommation d’énergie du logement.

C'est le premier poste de dépenses d’énergie d’un logement

S’il est ancien, il va impacter de façon négative les résultats du DPE.

En le remplaçant par des équipements moins énergivores comme une chaudière à basse température ou de nouveaux radiateurs électriques, vous allez diminuer vos factures d’énergie et ces investissements pourront être rapidement rentabilisés dans le temps.

Utiliser des appareils électroménagers récents qui consomment moins que les anciens

De plus, ils ont une étiquette énergétique qui permet d’identifier les plus économes, notés A+, A++ et A+++.

Concernant l’éclairage, choisir des ampoules LED permet aussi de diminuer la consommation d’électricité.

En adoptant les bons réflexes

Éteindre les lumières inutiles, fermer les portes et fenêtres pour éviter les déperditions de chaleur, agencer son logement pour profiter au maximum de l’ensoleillement…

Tout ceci ne dépend que de vous !

Vous recherchez un prêt immobilier ?

Nous saurons trouver la solution la plus adaptée à votre projet *

Simuler votre prêt immobilier

* Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit immobilier portant sur une opération relevant de l’article L. 313-1 du Code de la consommation par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.