Passer au contenu principal

Retrouver la soif d'entreprendre


 

​11/07/2016

 

L'esprit pionnier, un gène français à recouvrer


Mark Zuckerberg et Elon Musk, Bill Gates et Steve Jobs, Jeff Bezos et Larry Page sont les noms qui font aujourd’hui le monde. Qu’en est-il de la France face à ces entrepreneurs hégémoniques ? Peut-être, pour y répondre, plutôt que de nous morfondre sur nos manques de moyens, il nous faudrait regarder notre histoire, autant inspirante que prometteuse pour notre avenir.

Il y a un siècle, la France était ni plus ni moins l’équivalent de la Silicon Valley. C’était une époque de grands scientifiques tels que Pasteur ou Poincaré, de grands inventeurs comme Adler ou les frères Lumière, de grands entrepreneurs à l’instar de Michelin ou Citroën. Sans oublier les avancées politiques avec la séparation de l’Église et de l’État, proposition particulièrement en avance sur son temps. La pensée intellectuelle n’est pas en reste puisque c’était l’époque de Bergson, d’Alain ou encore de Bachelard. Mais aussi d’Einstein, Freud, Nietzsche… à l’échelle de l’Europe.

À l’heure d’une Europe qui, peut-être plus que jamais, doit faire ses preuves, où les 28 États de cette zone peuvent démontrer une puissance, un leadership incomparable dans tous les domaines grâce à leur histoire, à leur expérience et à leur diversité, qu’en est-il de l’audace qui semblait nous caractériser ? Dans l’ensemble des domaines, nous disposons en Europe d’un grand nombre d’écoles, d’universités, de centres et d’instituts composés des plus grands chercheurs.
C’est peut-être plus simplement notre soif d’entreprendre, notre esprit pionnier qu’il s’agit de recouvrer.

 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale