Passer au contenu principal

Développement Durable

Acheter local, bio, solidaire, éthique,... Autant de comportements sociétaux qui deviennent incontournables dans l'activité de chaque entreprise.

Comment initier votre démarche ?


Comment initier votre démarche développement durable ?

Acheter local, bio, solidaire, éthique... Autant de comportements sociétaux qui, au-delà du prix et de la qualité, deviennent incontournables dans l'activité de chaque entreprise. Tout le monde en parle mais par où commencer ? Les réponses d'Arnaud Berger, directeur développement durable-Groupe BPCE.

 


Comment établir le bon diagnostic ?

Arnaud Berger : Le point de départ de toute démarche de développement durable consiste à établir un diagnostic des enjeux sociétaux pouvant influencer le développement de l’entreprise et ses parties prenantes : clients, salariés, fournisseurs, actionnaires, collectivités locales, etc. L’engagement de la direction générale est souvent cité comme un prérequis à cette démarche. En réalité, n’importe quel service peut s’emparer du sujet. Dans une PME, le dirigeant doit surtout être à l’écoute de ses salariés, se montrer curieux de ce qui l’entoure et ouvert à toutes propositions.

Quelle stratégie mettre en place ?

A.B. : À partir du diagnostic, on peut déployer une stratégie de réponse aux attentes sociétales avec deux principaux leviers d’action : rendre son entreprise exemplaire par de bonnes pratiques managériales internes, sociales et environnementales ; développer une démarche de business responsable sur des produits liés à la croissance verte et responsable. Cette réponse client n’est pas évidente car les circuits de distribution des offres vertes et labellisées sont différents des circuits de vente classiques ; il en va de même des comportements des clients. Le retour sur investissement ne sera pas immédiat mais cette démarche reste nécessaire pour rendre cohérente la stratégie RSE de l’entreprise.

Une fois en place, comment procéder pour améliorer en continu le dispositif ?

A.B. : C’est le moment de mettre en place des tableaux d’indicateurs développement durable complémentaires des indicateurs financiers, de nommer un référent ou responsable développement durable dans l’entreprise, de créer une organisation pivot qui va permettre de contrôler ce qui a déjà été fait et d’anticiper les nouveaux besoins dans un mode de dialogue continu avec les parties prenantes internes (actionnaires, salariés) ou externes (clients, fournisseurs…). L’outil digital permet d’accélérer l’acculturation au développement durable par les réseaux collaboratifs d’entreprise ou les sites internet RSE permettant de tester les nouvelles offres sociétales.​

 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale