Passer au contenu principal

Economie sociale et solidaire


 

Pour la Banque Populaire, être solidaire, c’est à travers ses métiers, accompagner l’ensemble de ses clients.
 
Les Banques Populaires promeuvent le microcrédit, distribuent des produits d'épargne solidaire, ou reversent les dons issus des produits de partage à des associations ou acteurs financiers solidaires.
  
 

1er acteur du microcrédit professionnel

 

Grâce aux partenariats noués avec les organismes d’accompagnement à la création d’entreprise, les Banques Populaires, dont le Crédit Coopératif conjuguent entrepreneuriat et solidarité. Elles permettent aux clients allocataires de minimas sociaux ou éloignés de l’emploi de pouvoir financer leur projet. En 2014, elles ont confirmé leur place de leader du microcrédit professionnel, sur tous les compartiments de l’offre. Ainsi, elles ont accordé 20% des lignes de refinancements de l'ADIE(1), représentant 15M€ prêtés à 3734 micro créateurs. Les Banques Populaires dominent également l’activité de prêt bancaire direct au porteur de projet. Via France Active, elles ont accordé 21% des prêts garantis par ce financeur solidaire, soit 35 M€ de prêts garantis à 1250 personnes. Via le dispositif NACRE(2), les Banques Populaires ont accordé 91 M€ de prêts complémentaires à 2300 projets soit 24% du volume total de ce dispositif. Enfin, via les plateformes Initiative France, elles ont accordé à 3757 créateurs ou repreneurs, 245,7 M€ de prêts complémentaires au prêt d’honneur proposés par ce réseau, soit également 24% du total des financements apportés par le secteur bancaire.
 
Les Banques Populaires interviennent également sur le champ du microcrédit personnel accompagné, pour l’essentiel via le Crédit Coopératif, acteur de premier plan en partenariat avec des associations au contact des besoins mais aussi via des structures ad hoc comme Atlantique Coopération, créée par la BP Atlantique.
 
 
(1) ADIE : Association pour le Droit à l'Initiative Economique
(2) NACRE : Nouvelle aide à la création d’entreprise
 
 

Des banques impliquées dans l’inclusion bancaire

 

Conscientes d’une montée de la précarité économique pour une frange de leur clientèle, la plupart des Banques Populaires (12 au total) ont mis en place différents dispositifs de lutte contre l’exclusion bancaire. Ils visent à prévenir les situations de surendettement mais aussi à accompagner les clients confrontés à un accident de la vie. Ces initiatives combinent plusieurs approches : la détection des clients en situation de fragilité, à partir de l’importance des frais  bancaires rapportés aux revenus du compte ; l’accueil et le suivi du client dans une structure dédiée de recouvrement amiable,  l’élaboration de mesures facilitant son rétablissement. Chaque Banque engagée dans ce type de démarche traite plusieurs centaines de clients par an. Ces pratiques développées depuis quelques années vont faciliter l’appropriation de la législation récente sur la clientèle fragile.
 
 

Impliquées dans le secteur de l’Economie sociale et solidaire :

 

Etablissements régis par un statut coopératif, les Banques Populaires sont très actives auprès de leurs clients appartenant à ce secteur : associations, mutuelles, fondations et bien sûr coopératives. Globalement, elles sont en relation avec 13 500 structures relevant de l’ESS soit 13 % de ces entités mais 30% des coopératives. Parmi les Banques Populaires, le Crédit Coopératif est particulièrement engagé dans le financement du secteur qui s’est élargi avec la loi de 2014 sur l’ESS aux SA privilégiant l’utilité sociale et la solidarité. Via sa filiale ECO FI Investissement, 26 M€ ont été investis dans une soixantaine d’entreprises solidaires.


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale