Investir en nue-propriété pour profiter d’une réduction sur le prix d’acquisition

L’investissement en actifs immobiliers peut répondre à de multiples objectifs patrimoniaux allant au-delà des usages classiques. Des stratégies d’acquisition immobilière permettent en effet de concrétiser des projets plus spécifiques.

Développez votre patrimoine immobilier à moindre coût

L’investissement en nue-propriété est une solution intéressante pour développer votre patrimoine immobilier à moindre coût, sur du long terme et sans contrainte de gestion. Il vous permet d’acquérir un bien à un prix réduit d’environ 40 % et d’en accorder l’usage à un tiers, l’usufruitier, qui louera le bien pendant une durée temporaire, de 15 à 20 ans généralement.

Avec la décote sur le prix du bien immobilier, c’est comme si l’usufruitier vous versait immédiatement plusieurs années de loyer, sans aucune fiscalité associée, ni risques d’aléas locatifs. C’est également l’usufruiter qui prend à sa charge la gestion et l’entretien du bien, ainsi que le paiement de la taxe foncière.

À l’issue de la période temporaire, l’usufruit prend fin et l’investisseur devient propriétaire et retrouve automatiquement tous ses droits sur son bien, sans frais supplémentaire. À partir de ce moment, il peut occuper le bien, le louer, le vendre ou le donner.

Un investissement particulièrement intéressant pour les contribuables imposés à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

Les contribuables imposés à l’Impôt sur la Fortune Immobilière ( IFI ) sont particulièrement intéressés par ce type d’investissement car la décote sur le prix d’acquisition réduit aussi l’assiette de l’IFI. De plus, si l’usufruit temporaire a été acquis par un bailleur social, le nu-propriétaire est en outre autorisé à déduire de ses autres revenus fonciers les intérêts d’emprunts contractés pour l’acquisition de la nue-propriété et, le cas échéant, les dépenses de grosses réparations.

Cet investissement permet donc de développer son patrimoine immobilier dans un cadre fiscal privilégié.

Renseignez-vous auprès de votre Conseiller en Gestion de Patrimoine.