Passer au contenu principal

Y a-t-il un âge pour devenir propriétaire ?


Devenir propriétaire est un rêve partagé par la grande majorité des Français. Cependant, en raison de la hausse des prix de l’immobilier ces dernières années, ce projet se réalise de plus en plus tardivement.

 

Achat immobilier : Y’a-t-il un âge pour devenir propriétaire ?

 

Les jeunes actifs ont besoin de temps pour stabiliser leur situation professionnelle, épargner suffisamment pour constituer leur apport et devenir propriétaires ; les seniors peuvent peiner à convaincre de leur capacité à rembourser un emprunt sur la durée, même si l’espérance de vie ne cesse de s’allonger. C’est donc à l’approche de la quarantaine qu’une majorité de Français concrétisent aujourd’hui leur premier achat immobilier, le plus souvent grâce aux efforts financiers communs du couple.
 
 
A partir de quel âge puis-je contracter un prêt immobilier(1) ?
 
Il n’existe qu’une seule contrainte d’âge pour souscrire un prêt immobilier : celle de la majorité. Il suffit donc d’avoir au moins 18 ans pour emprunter. Cependant, le manque d’apport personnel et d’ancienneté dans la situation professionnelle repousse souvent l’âge du premier achat.
 
Pour pallier cette difficulté, les prêts aidés(2) s’adressent avant tout aux jeunes. Nombre d’entre eux sont accordés sous conditions de ressources et sont destinés à compléter l’emprunt bancaire pour financer la résidence principale, comme : 
  • les prêts des caisses d’allocations familiales
  • les prêts des collectivités locales
  • les prêts conventionnés

 

 

N’hésitez pas à solliciter votre conseiller Banque Populaire pour estimer votre capacité d’emprunt et vous faire conseiller sur la formule la mieux adaptée à votre situation familiale et professionnelle.
 
 
Je suis jeune actif, dois-je envisager un achat immobilier ?
 
Certes, au départ, un achat de logement immobilise une plus grande partie des revenus qu’une location, puisqu’aux remboursements de l’achat et des intérêts, il faut ajouter le coût de l’assurance emprunteur, les taxes et le coût de l’entretien du logement.
 
Si la différence entre le remboursement mensuel du prêt et le montant d’un loyer est assez faible, pourquoi ne pas devenir propriétaire ? Le poids des remboursements s’allège au fil des ans et, mois après mois, vous vous constituez un patrimoine. En cas de marché immobilier favorable, l’appartement ou la maison prendra de la valeur. Même dans un marché plus tendu, l’apport que constitue le bien immobilier permettra, par la revente, d’acheter un logement plus grand.
 
 
Je débute une carrière à l’étranger, ne vaut-il pas mieux rester locataire ?
 
En cas de mission à l’étranger voire même dans une autre région française, la mise en location temporaire du logement dont vous êtes propriétaire est souvent la bonne solution. L’emprunt contracté lors de son achat peut être partiellement ou totalement remboursé par les loyers perçus. Si plusieurs mois séparent votre départ de l’entrée dans les lieux de votre locataire, n’hésitez pas à solliciter votre conseiller Banque Populaire qui pourra envisager de repousser un certain nombre d’échéances(4) de l’emprunt immobilier au terme du crédit.
 
En outre, il est toujours possible de vendre et de rembourser(5) l’emprunt contracté. L’achat est encore trop souvent envisagé comme un acte définitif, une finalité, alors qu’il doit être abordé comme un moyen d’épargner et de se constituer un patrimoine au long cours.
 
 
Devenir propriétaire à 60 ans, est-ce possible ? Et est-ce raisonnable ?
 
À partir de 60 ans, les enfants, devenus de jeunes actifs, ne pèsent plus sur le budget familial. Le plus important des emprunts immobiliers, celui qui a financé la résidence principale, arrive à son terme. Le moment s’avère idéal pour vous lancer dans un projet immobilier : une résidence secondaire, un investissement locatif, etc.
 
Les banques prêtent aux seniors, mais ajustent la durée des remboursements afin que l’emprunteur ne soit pas âgé de plus de 70 ou 75 ans à la fin de l’emprunt. Du côté des assurances aussi, des produits spécifiques ont été mis au point. Toutefois, la durée de remboursement sera plus courte et la prime d’assurance plus élevée. Le coût du crédit immobilier se renchérit en conséquence.
 
Attention cependant à l’inévitable chute des revenus à l’arrivée de la retraite. Si vous avez entamé un projet immobilier entre 50 et 60 ans, votre conseiller Banque Populaire aura pris en compte vos revenus futurs et ajusté les remboursements en conséquence.
 
Si vous êtes propriétaire de votre résidence principale et qu’il ne vous reste aucune dette à rembourser, le nouvel emprunt peut être garanti par votre patrimoine immobilier ou financier sans besoin de recourir à l’assurance. Dans tous les cas, à 60 ans, votre conseiller Banque Populaire vous accompagne encore et toujours et saura vous proposer une solution sur mesure pour vous aider à réaliser votre projet.
 
 
Y a-t-il un âge plus favorable que d’autres pour un emprunt immobilier ?
 
Certes, devenir propriétaire à 25 ans permet de se constituer très tôt un patrimoine immobilier et de multiplier les opportunités pour l’agrandir. L’âge ne doit cependant pas vous freiner si votre vie professionnelle ou familiale n’a pas encore permis l’aboutissement de vos projets.
 
Si l’âge est un facteur de renchérissement du crédit immobilier, c’est surtout la durée des remboursements qui impacte les mensualités. Un emprunt immobilier sur 20 ans s’avère être la durée la plus raisonnable ; cette durée peut être allongée à 25 ou même 30 ans, mais le crédit vous coûtera nettement plus cher.
 
Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre thématique achat d’un bien immobilier.
 
  
(1)Sous réserve d’acceptation du dossier par votre Banque Populaire régionale. Pour le financement d’une opération relevant des articles L312-1 et suivants du code de la consommation (crédit immobilier), l’emprunteur dispose d’un délai de 10 jours de réflexion avant d’accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
(2)Sous conditions d’éligibilité. Veuillez contacter votre Conseiller pour connaître les conditions.
(3)Le PTZ+ est un prêt sans intérêt accessible sous conditions de ressources qui vous permet de financer une partie de votre première résidence principale neuve (achat ou construction). Sous réserve du respect des dispositions réglementaires du Prêt à Taux Zéro+ et d’acceptation du dossier par la BP. Les intérêts sont pris en charge par l’État. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours avant d’accepter l’offre de prêt. La vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées. 
(4)Sous conditions et dans les limites fixées dans l’offre de prêt. La modulation ou le report de mensualités entraîne une modification de la durée du prêt et de son coût total.
(5)Sous conditions et dans les limites fixées dans l’offre de prêt conformément à la loi.
 
 
Les informations sont données à titre indicatif et n’ont pas de valeur contractuelle. ​ 

 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale