Passer au contenu principal

Assurance vie, mode d’emploi

Pourquoi et comment souscrire un contrat d’assurance vie ? Quels sont les critères de choix incontournables ? Les pièges à éviter ?

Assurance vie, le conseil expert


 

​« Les attraits du contrat d’assurance vie sont suffisamment nombreux pour que chacun y trouve un avantage qui lui corresponde »

Pourquoi et comment souscrire un contrat d’assurance vie ? Quels sont les critères de choix incontournables ? Les pièges à éviter ? Les réponses de Christian Pruvost, directeur Développement assurance vie chez Natixis Assurances.
 

Tout le monde a-t-il toujours intérêt à ouvrir un contrat d’assurance vie ?

Christian Pruvost – La réponse est oui, sans hésitation. Car les attraits du contrat d’assurance vie sont suffisamment nombreux pour que chacun y trouve un avantage qui lui corresponde. D’abord, c’est un placement qui répond pratiquement à tous les besoins d’épargne : préparation de la retraite, accompagnement des enfants ou des petits-enfants dans la préparation de leurs études ou leur entrée dans la vie active, épargne de moyen long terme. Il s’agit également d’un produit qui permet la diversification de ses investissements, soit à l’origine, soit dans la durée, puisqu’il est possible d’en modifier la composition à tout moment pour tenter d’en optimiser la rentabilité. Il offre toutefois un niveau de sécurité exceptionnel, grâce au fonds en euros qui assure une garantie en capital au quotidien ainsi qu’un rendement minimum garanti chaque année. Enfin, l’assurance vie, c’est également une fiscalité avantageuse, tant en matière d’impôt sur le revenu en cas de rachat qu’en matière de succession en cas de décès, qu’elle permet d’ailleurs d’organiser plus sereinement.


Quelles doivent être les caractéristiques d’un bon contrat ?

Christian Pruvost – Il doit d’abord être accessible à tous, ce qui signifie que les montants des versements initiaux, ou programmés, doivent être suffisamment faibles pour convenir à tous les profils d’épargnant. Il faut également que le contrat corresponde bien au profil de l’investisseur et de ses besoins, et qu’il lui offre une gestion souple et modulable, en phase avec ses attentes. C’est-à-dire proposer à la fois un fonds en euros totalement sécurisé et une gamme de supports financiers en unités de compte relativement large, comportant néanmoins des risques plus ou moins importants, et un ensemble de services aménageables en fonction des besoins. L’existence de solutions clef en main, via des « packs » de supports financiers prédéfinis, est par exemple un service incontournable, tout comme la présence d’une garantie de prévoyance en cas de décès, qui permettra de protéger ses proches des aléas liés aux marchés financiers. Enfin, et surtout, tous ces services et options doivent être proposés sans frais supplémentaires…


Vous évoquez les options de gestion. Lesquelles sont indispensables ?

Christian Pruvost – Pour investir sereinement, l’adhérent doit pouvoir être assisté, s’il le souhaite, dans la gestion de son contrat. Celui-ci doit donc lui proposer des options dites d’arbitrages automatiques, qui lui permettront de diversifier ou de sécuriser progressivement son capital. Il faut également que l’épargnant puisse modifier le montant de ses versements quand bon lui semble, et qu’il dispose en permanence d’une information fiable et facilement accessible sur l’état de son contrat. De ce point de vue, la possibilité de recevoir des informations par email sur les supports financiers de son contrat est un plus incontestable.


Y a-t-il des pièges à éviter ?

Christian Pruvost – Le premier est sans doute de toujours « remettre au lendemain » l’ouverture d’un contrat. En assurance vie, il est important de prendre date – ne serait-ce que pour des raisons fiscales –, et cette décision ne doit donc pas être repoussée plus que de raison. Il faut aussi éviter d’adhérer à un contrat « les yeux fermés » et absolument vérifier certains points importants, tels que la possibilité d’évolution et d’adaptation à ses besoins de la formule choisie en fonction de son profil d’investisseur.

 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale