femme homme couple
femme homme couple

PEA, PER, assurance vie

Découvrez les enveloppes à privilégier en fonction de vos projets.

Vous cherchez à bénéficier de revenus réguliers pour votre future retraite, à investir sur les marchés financiers, à préparer la transmission de votre patrimoine ? Découvrez les spécificités de ces trois produits selon chaque objectif.

Se constituer un capital et un revenu supplémentaire pour sa retraite

  • Assurance vie

    Retraits et déblocages :
    Liberté de faire des retraits partiels et d’en faire évoluer le montant ou la périodicité.

    Fiscalité :
    Après 8 ans, taux réduit à 7,5 % (12.8 % si 150 000 € de versements)(3) sur les retraits et abattement annuel sur les intérêts.

    Sortie en rente viagère :
    Possible, avec possibilité de réversion sur le conjoint. La fiscalité diffèrera selon l’âge d’entrée en jouissance de la rente.

  • PEA

    Retraits et déblocages :
    Les retraits avant 5 ans entrainent la clôture, sauf cas particuliers(1).
    Passé ce délai, les retraits et versements sont libres dans la limite du plafond autorisé.

    Fiscalité :
    Après 5 ans, pas d’impôt sur le revenu pour les retraits réalisés, hors prélèvements sociaux (17,2 % en 2021(4)).

    Sortie en rente viagère :
    Exonérée d’impôt sur le revenu passé 5 ans de détention avec possibilité de réversion sur le conjoint.
    Les prélèvements sociaux restent applicables.

  • PER

    Retraits et déblocages :
    À la retraite, récupération de l’épargne en rente ou en capital, en une ou plusieurs fois(2).

    Fiscalité :
    Dans le cas où vous optez pour la déductibilité des versements à l’entrée, la fiscalité sera : imposition à l’impôt sur le revenu du capital perçu et imposition des gains au prélèvement forfaitaire unique (30 % en 2021)3 , hors prélèvements sociaux.

    Sortie en rente viagère :
    Possible sur tout ou partie du capital, avec réversion possible sur un bénéficiaire. La rente est imposée comme une pension de retraite.

Se constituer une épargne et chercher à valoriser son patrimoine (5)

  • Assurance vie

    Solutions d’investissement :
    – Grande diversité :
    fonds en euros, fonds d’investissement, pierre papier, etc.
    – Selon les contrats, plusieurs options de gestion comme la délégation de gestion ou la sécurisation régulière des gains.
    – Possibilité d’arbitrer au fil du temps, donc de modifier son allocation d’actifs, avec une fiscalité privilégiée.

    Plafonds de versement :
    Pas de plafond de versement et possibilité de détenir plusieurs contrats !

  • PEA

    Solutions d’investissement :
    – Incontournable pour investir en Bourse, mais uniquement dans des actions émises par des sociétés ayant leur siège dans l’UE, en Islande, au Liechtenstein ou en Norvège.
    – Possibilité d’investir dans les PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire), avec le PEA-PME plafonné à 225 000 €.
    – Arbitrage possible dans le temps comme pour l’assurance vie.

    Plafonds de versement :
    Plafond de versement à 150 000 €, avec un plan par contribuable.

  • PER

    Solutions d’investissement :
    – Solutions de gestion par horizon ou pilotée qui mixent des fonds prudts et des fonds d’investissement plus risqués, avec une sécurisation progressive du capital.
    – Possibilité de recourir à une gestion libre et de modifier son allocation par un arbitrage, hors fiscalité.

    Plafonds de versement :
    Pas de plafond de versement et possibilité de détenir plusieurs contrats !

Préparer son avenir tout en protégeant ses proches

  • Assurance vie

    Les capitaux décès ne sont pas soumis aux règles de partage, sauf primes manifestement exagérées.

    Liberté de désigner le(s) bénéficiaire(s) de son choix… Sous réserve de ne pas porter atteinte aux droits des héritiers.

    Fiscalité favorable sur les capitaux décès, avec un abattement de 152 500 € par bénéficiaire sur le capital issu de versements effectués avant 70 ans.

  • PEA

    Le capital est transmis selon les règles du droit commun, sauf dispositions prises par le défunt : intégration dans l’actif successoral, sans avantage spécifique pour la transmission.

    Le décès entraîne la clôture du plan. Aucun impôt n’est dû sur le capital issu du PEA, y compris s’il a moins de 5 ans(6).

  • PER

    Décès avant 70 ans : le PER assurance est traité comme une assurance vie, donc hors succession et avec des avantages fiscaux.

    Décès après 70 ans : le capital est taxé aux droits de succession suivant le lien de parenté entre le bénéficiaire et le défunt, après application d’un abattement de 30 500 €.

    Décès postérieur au dénouement du plan par rente viagère : versement des revenus prolongé en cas d’option de réversion souscrite par le défunt.

(1) Reprise ou création d’entreprise, licenciement, invalidité ou mise à la retraite anticipée du titulaire ou de son époux ou partenaire de Pacs, retrait du plan des titres de sociétés en liquidation.
(2) Sauf pour les versements et gains issus des cotisations obligatoires, pour lesquels la sortie s’effectue toujours en vente viagère.
(3) Sauf option pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu.4 Selon les dispositions fiscales en vigueur.
(4) Selon les dispositions fiscales en vigueur.
(5) Investir dans des titres financiers comporte des risques liés à la fluctuation des marchés boursiers : ni le capital, ni le rendement ne sont garantis. Vous devez donc être prêt à accepter de perdre tout ou partie de l’épargne investie.
(6) Sauf prélèvements sociaux sur les plus-values.