Passer au contenu principal

Vous faciliter l’assurance

Bien qu’il ne soit pas forcément obligatoire de s’assurer, beaucoup de Français font cette démarche parce qu’ils ont conscience, à des degrés divers, de l’importance de se protéger eux-mêmes comme de protéger leurs biens.

Assurances de biens et de personnes


Assurances de biens et de personnes : pourquoi et quand faut-il s’assurer ?

 

Contrairement aux idées reçues, rares sont les situations dans lesquelles il est obligatoire de s’assurer. Ainsi, seule la responsabilité civile a été rendue obligatoire : vous devez donc être assuré pour les dommages que vous pourriez causer aux autres… Or, dans les faits, la plupart des véhicules sont assurés tous risques, la majorité des Français assurent leur logement et sont pourvus d’une complémentaire santé.

Inventée afin de couvrir des risques trop importants pour être supportés financièrement, l’assurance a favorisé l’essor des sociétés modernes. Grâce à la mutualisation, elle permet de se prémunir contre un risque incertain qui serait, dans certains cas, trop lourd à assumer individuellement. 

 

L’assurance, une protection récente

L’histoire de l’assurance est mal connue, et pourtant fondamentale dans la construction des sociétés modernes. Au XIVe siècle, les armateurs de la ville italienne d’Amalfi créent des associations qui mutualisent des fonds susceptibles de les dédommager en cas de perte d’un navire. Ce code d’Amalfi dessine l’avenir de l’assurance : le partage d’un risque trop grand pour une seule famille.

En France, les premières assurances datent du Grand Siècle avec la création, par Louis XIV en 1686, de la Compagnie générale des assurances et grosses aventures. À cette époque, seul un navire marchand sur trois à la recherche des épices asiatiques réussissait à survivre aux tempêtes et aux pirates.
Le système de l’assurance tel que nous le connaissons va surtout se développer au XIXe siècle, avec l’essor de l’industrie, du commerce et des centres urbains.
 

S’assurer, c’est faire face à un risque aléatoire

La notion de risque est fondamentale pour comprendre les principes de l’assurance. Dans la vie courante, chacun s’expose à des dangers potentiels, inhérents à une situation ou à une activité et dont il ne pourrait affronter seul les conséquences financières, qu’elles soient liées à ses biens ou aux personnes.
L’assurance, et par extension la compagnie d’assurance, protègent ainsi l’individu en cas de survenance de ce risque. La condition permettant l’assurabilité d’une chose est l’aléa, c’est-à-dire l’imprévisibilité d’un événement dommageable en tant que tel ou de l’une de ses conséquences (décès ou blessures de l’assuré, destruction du bien, etc.).
 

Qu’est-ce qu’une assurance pour les particuliers ?

L’assurance est un contrat : vous (le souscripteur) versez une cotisation, aussi appelée prime, à un assureur. En contrepartie, celui-ci vous garantit des prestations.

Le contrat d’assurance, dans ses conditions générales et particulières, fonde l’essentiel des droits et obligations de chaque partie. Il établit les conditions dans lesquelles le service sera rendu. Quatre points essentiels y sont mentionnés :

  • le(les) assuré(s), c’est-à-dire les personnes qui sont couvertes par les garanties du contrat ;
  • le risque couvert (incendie, inondation, accident, vol, décès, etc.) ;
  • la prime que le souscripteur (ou l’adhérent) s’engage à verser, annuellement ou par mensualités ;
  • la prestation que l’assureur rendra en cas de réalisation du risque (montant de garantie, franchises, etc.).
 

Protéger vos biens – l’assurance des biens

Véhicule, bateau, habitation, biens précieux… l’assurance sert à protéger vos biens a posteriori, c’est-à-dire une fois le risque survenu. Ce sont les contrats d’assurance de biens et de responsabilité : assurance multirisques habitation, assurance auto, assurance moto, responsabilité civile, etc.
L’assureur assiste alors l’assuré, dans tous les sens du terme : il lui rembourse les dommages mais aussi, il sécurise son logement après un cambriolage et reloge provisoirement la famille, lui fournit éventuellement un véhicule de courtoisie pendant la durée des réparations, lui rembourse les frais d’avocat en cas de litige (assurance protection juridique).


Vous protéger ainsi que vos proches – l’assurance des personnes

Les contrats d’assurance sur les personnes, eux, couvrent les risques qui portent atteinte à la personne, soit dans son intégrité physique (garantie des accidents de la vie, assurance invalidité, complémentaire santé, etc.), soit dans son existence (assurance décès).
Selon la situation familiale, ce type de contrats permet de s’assurer seul ou avec l’ensemble de sa famille.


Comment s’assurer ?

Il existe de multiples acteurs de l’assurance : assureurs, mutuelles, courtiers, banques...
Quand vous empruntez pour financer votre résidence principale ou votre voiture, vous rencontrez généralement l’un d’eux : votre conseiller bancaire. Il est à même d’estimer vos besoins et vos risques à bon escient, puisqu’il connaît parfaitement le budget que vous avez consacré à l’achat de votre bien. Il connaît aussi votre situation familiale et vos besoins : par exemple, celui de ne pas laisser votre famille démunie si vous veniez à disparaître.


Souscrire une assurance auprès de votre conseiller Banque Populaire, c’est la garantie d’être bien conseillé et de n’avoir qu’un seul interlocuteur. Pratique et simple au quotidien !

 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale