Passer au contenu principal

Flash marchés du 25 au 29 septembre 2017


 

​le 29/09/2017

 

 

Environnement économique

 
États-Unis : Les chiffres macro-économiques publiés pendant la dernière semaine de septembre restent solides. Même si les indices de confiance (conference board et indice de confiance des consommateurs du Michigan) se sont légèrement détériorés, ils demeurent à des niveaux élevés (respectivement 119,8 et 95,1). La croissance du PIB a été revue à la hausse de 3% à 3,1 % en rythme annualisé.
 

 

 Zone euro : L’indice des prix à la consommation de la zone euro est ressorti à 1,5 % en septembre, un niveau légèrement inférieur aux attentes des analystes.

 

 En Allemagne, le niveau de l’inflation est resté stable à 1,8 % alors qu’il a progressé à 1% en France (0,9% en août). Toujours en Allemagne, avec une diminution de 23 000 chômeurs en septembre, le taux de chômage a atteint 5,6 %, un record depuis 1990. Enfin, l’indice IFO mesurant le climat des affaires en Allemagne s’est dégradé de 115,9 en août à 115,2 en septembre, traduisant une baisse de confiance des entrepreneurs sur leurs perspectives pour les mois à venir.
 

 

Marchés financiers

 

 
Taux : Les rendements souverains sont restés relativement stables en Europe alors qu’ils se sont tendus aux Etats-Unis.
 
En dépit de la faiblesse de l’inflation, Janet Yellen a réaffirmé sa volonté de relever les taux avant la fin de l’année. La probabilité de cette hausse des taux est passée à plus de 70 % pendant la semaine.
 
La présentation du projet de réforme fiscale aux Etats-Unis ainsi que la probabilité élevée d’une hausse des taux de la Fed en décembre ont provoqué l’appréciation du dollar face l’euro, permettant à la BCE de ne plus avoir à intervenir pour essayer d’endiguer l’appréciation récente de l’euro.
 
 
 Actions : Malgré la courte victoire d’Angela Merkel aux élections allemandes, les marchés européens ont terminé la semaine, le mois et le trimestre en hausse.
 
Le rebond du dollar a également favorisé les marchés européens. Dans ce contexte, les flux en faveur des marchés actions ont été plus particulièrement orientés vers la zone euro, aux dépens des fonds US.
 
 
 Rédigé le 29 septembre 2017.

 

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale