Passer au contenu principal

Excamed/Cryla


 

​01/02/2016

Excamed/Cryla : sur le chemin de la reprise


Optimisation de la production, agilité du management et des investissements en croissance externe permettent à la holding propriétaire de l’entreprise Cryla de regarder l’avenir avec optimisme.


Entrer dans l’une des entreprises de la holding Excamed, c’est pénétrer dans l’univers de la haute technologie. Connecteurs, éléments d’implantologie, pignons de montre : ici on usine, injecte, moule, découpe, assemble des pièces minuscules. Dix mille d’entre elles peuvent parfois tenir dans une seule main ! Thierry Bisiaux, le « capitaine » de ce monde de l’infiniment petit, ne cache pas son ambition : transformer un ensemble de PME spécialisées dans la fabrication de composants et de sous-ensembles microtechniques pour l’aéronautique, le médical et le luxe en un véritable « groupe de la précision ». Un vaste projet industriel que ce passionné d’art et comédien amateur a demandé à son ami peintre Renato Manese de représenter en triptyque. L’oeuvre est aujourd’hui exposée à l’accueil du groupe.
 

Une holding pour maintenir le tissu industriel français

L’aventure entrepreneuriale de Thierry Bisiaux commence en 2009 lorsqu’il rachète Cryla, la société dont il est directeur général depuis dix ans, au groupe américain Danaher. Pour réaliser cette acquisition, le nouveau chef d’entreprise crée une holding industrielle, Excamed, qui détient 100 % des parts de Cryla. Une opération complexe, pilotée par la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté, entrée dans la dette senior, et sa filiale de capital-investissement BFC Croissance via un apport en obligations convertibles. « Alliée fiable et compétente, la Banque Populaire m’accompagne depuis le début, au quotidien comme sur les problématiques les plus compliquées, confie Thierry Bisiaux. Communication et échange sont indispensables pour trouver ensemble des solutions. »

En 2011, la reprise d’une société de prototypage rebaptisée Cryla Développement permet le renforcement du pôle conception. Thierry Bisiaux investit surtout dans la construction d’une usine de 3 200 m2 au coeur de la technopole Temis, à Besançon. Natixis en est le crédit-bailleur principal.
À la clé, « plus de bien-être pour les salariés, une production optimisée mais aussi une crédibilité renforcée. De nouveaux locaux donnent confiance aux clients », estime le chef d’entreprise.
 

Dénicher des pépites pour assurer l’avenir

Perte provisoire d’une activité importante (un million d’euros), frais de déménagement, aménagement de nouveaux équipements, renforcement des équipes d’encadrement : les années 2013 et 2014, difficiles, ont conduit à revoir temporairement la stratégie de développement du groupe. « Chantal Rochat, ma marraine au sein du réseau Franche-Comté Entreprendre, m’a un jour donné deux conseils : fais attention à ta trésorerie et n’hésite pas à miser jusqu’au dernier centime dans ton entreprise, se souvient Thierry Bisiaux. Je les ai suivis à la lettre et me suis attaché à consolider les acquis de Cryla, société fer de lance du groupe. Faire grandir une entreprise, c’est d’abord grandir soi-même, en écoutant ses clients, son entourage et ses équipes

L’entrepreneur n’en perd pas pour autant de vue son objectif. Après avoir assuré le présent des 74 salariés en dégageant 7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, il lance en 2015 la reprise des nombreux projets. En mai, un espace de 324 m2 est aménagé dans les nouveaux locaux et loué pour deux ans à 2089, une jeune pousse qui prépare des étudiants à la communication digitale. En octobre, Excamed et VP Plast, une autre entreprise du Doubs, créent ensemble Le Microtech, une société d’études et de développement de composants miniatures alliant plastique et métal.

Et surtout, cet hiver, Thierry Bisiaux a délégué la direction générale de Cryla pour se consacrer entièrement au développement d’Excamed. Fidèle à la confiance qu’il met dans ses équipes, il a choisi pour cette tâche un homme du sérail, formé dans l’entreprise.
« Nous avons toutes les compétences internes pour accompagner de A à Z les projets de nos clients, estime-t-il. L’enjeu est aujourd’hui de renforcer nos différents pôles par la croissance externe. Je veux prendre le temps de dénicher les pépites qui intègreront le groupe. Les études pour racheter une entreprise d’usinage sont déjà bien engagées. »

Un projet qu’il espère voir se concrétiser dès 2016, tout comme celui de faire entrer un fonds d’investissement dans le capital d’Excamed pour financer ses ambitions.

 

 Excamed en 5 dates clés

 

 

1951 - Naissance de Cryla, une entreprise spécialisée dans l’horlogerie.

2009 - Thierry Bisiaux crée la holding Excamed et rachète Cryla, alors diversifiée dans l’aéronautique, le médical et le luxe.

2011 - Excamed intègre Valiant Studio, une société de prototypage spécialisée dans le développement pour le luxe et les bureaux d’études, qui devient Cryla Développement.

2013 - Les salariés d’Excamed investissent leurs nouveaux locaux de la technopole Temis.

2015 - Excamed signe une exclusivité d’étude pour racheter une entreprise d’usinage d’environ 70 salariés.

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale