Passer au contenu principal

Relais de croissance : l'exemple de Pisoni


 

07/10/2013

 

Comment la PME Pisoni a actionné les bons leviers ?

 

Relais de croissance

Des relais de croissance opportuns débouchant sur une soudaine accélération de l’activité… Voilà qui décrit bien la situation de Pisoni depuis quelques années. Longtemps cantonnée à l’affichage grand format dans les Alpes-Maritimes, l’entreprise a entamé sa première diversification en 2007 en se lançant dans le mobilier urbain et ses panneaux publicitaires de plus petite taille. « Avec cette offre complémentaire, nous avons atteint notre objectif qui était de couvrir les zones encore vierges de notre territoire d’origine », explique Vincent Piot, qui vient de prendre la présidence de la société.
 
Mais il ne s’agissait là que d’une première étape aux velléités d’expansion de Pisoni. Grâce à l’entrée récente dans son capital du fonds d’investissement Naxicap (filiale de la Banque Populaire), la PME s’attèle désormais à reproduire en Languedoc-Roussillon son succès patiemment obtenu dans la Région PACA. Un défi pour le moins ambitieux dans un secteur traditionnellement dominé par deux multinationales…  
 
Mais cette rude concurrence n’est pas de nature à impressionner Pisoni qui vient de remporter un premier appel d’offres de 50 millions d’euros sur 15 ans avec le Conseil général de l’Hérault. « Tant du point de vue de l’esthétique du mobilier que de celui des redevances reversées aux collectivités, notre proposition sur mesure a fait la différence, se réjouit Vincent Piot. Ce nouveau contrat va nous permettre d’irriguer le département de 150 panneaux de 8 m2 et de 300 panneaux de 2 m2. »
 
Fiche d’identité
Chiffre d’affaires : 11 millions d’euros
Effectifs : 30 salariés
Siège social : Mouans Sartoux (Alpes-Maritimes)
http://www.pisoni.fr/


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale