Passer au contenu principal

L’international fortifie les PME


 

​14/01/2016

L’international fortifie la croissance domestique des PME et ETI

 
Selon Charlie Joyez, économiste chez Pramex International(1) et à l’université Paris-Dauphine, les entreprises françaises implantées à l’international sont en majorité des PME et des ETI et non des grands groupes. Dans son Focus sur l’implantation internationale des PME et des ETI françaises, le chercheur met en effet en évidence un phénomène souvent ignoré : les PME et les ETI représentent 95 % des entreprises françaises détenant au moins une filiale à l’étranger. Et si la majorité d’entre elles (57 %) appartiennent à un grand groupe, les PME indépendantes représentent près d’un tiers (29 %) de ces multinationales françaises et les ETI 10 %.
Toutes ces entreprises ont généralement procédé par étapes en commençant d’abord par exporter, l’expérience des marchés étrangers restant un préalable à l’implantation internationale. L’investissement direct à l’étranger (IDE) intervient dans un second temps pour ancrer durablement l’entreprise sur de nouveaux marchés.
Cette implantation à l’international agit comme un accélérateur de croissance pour les PME et ETI, y compris sur leur marché domestique. Charlie Joyez montre ainsi que les « petites » multinationales françaises ont des effectifs 3,5 fois plus élevés que les PME domestiques (96 salariés en moyenne contre 27) et un chiffre d’affaires médian 1,7 fois supérieur. De plus, il constate une augmentation sensible de l'activité domestique depuis l'internationalisation.

(1) Pramex International est une filiale de BPCE International.
 

 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale