Passer au contenu principal

Ventes à l'export


 

​29/10/2015


Trois conseils pour sécuriser ses ventes à l'export

Ventes à l'export1 – Bien verrouiller le contrat
L’enjeu est d’adapter les conditions générales de vente au contexte international. Trois clauses sont incontournables : le transfert des coûts et des risques, en identifiant l’incoterm (précision des obligations des parties en matière de coûts et de risques) le plus approprié, les conditions de paiement et le règlement des litiges. Si la transaction n’a pas lieu en euros, il est aussi judicieux de prévoir une couverture du risque de change.


2 – Choisir son mode de paiement
Le mode de paiement doit bien sûr être adapté au risque pays et/ou client. Au-delà, attention à ne pas sous-estimer le risque documentaire et à produire tous les documents exigés pour le dédouanement. Le défaut ou la non-conformité d’un document peuvent suffire à bloquer durablement la marchandise ou à ne pas permettre le transfert des fonds.
 
3 – Anticiper les risques liés au délai de paiement
Plus le paiement est tardif, plus le risque est accru. Tout délai accordé à un client doit donc être assorti de solutions de garanties. Il est aussi nécessaire d’anticiper les besoins de trésorerie en négociant avec sa banque des solutions de financement.

 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale