Comment préparer votre retraite de manière responsable ?

Salarié, chef d’entreprise ou travailleur indépendant, vous enregistrez une baisse de votre rémunération issue des régimes obligatoires et complémentaires une fois à la retraite.

Pour certains, le taux de remplacement* est parfois très inférieur à 50 % Il est donc vivement conseillé de se constituer un supplément de revenus, et ce, au plus tôt afin de vivre cette étape de la vie le plus sereinement possible sur le plan financier. *Rapport entre la pension perçue et le dernier revenu en activité


Avec la loi Pacte, le gouvernement a renforcé la retraite supplémentaire par capitalisation en la rendant plus attractive, plus souple, plus simple d’utilisation et plus performante. Pour cela, a été créé le plan d’épargne retraite (PER)(1) qui a vocation à se substituer aux dispositifs individuels et collectifs existants (Perp, contrat Madelin retraite, Perco…).
Le PER est un « produit tunnel », c’est-à-dire que vous ne pourrez consommer le capital et/ou percevoir une rente qu’au moment où vous ferez valoir vos droits à la retraite (sauf cas exceptionnels prévus par la loi)(1).

Par conséquent, préparer sa retraite implique d’avoir une stratégie d’investissement de long terme.
À ce titre, on observe une corrélation entre la durée longue de placement recommandée – voire subie en raison de son caractère « tunnel » – sur un PER et la prise en considération des enjeux de développement durable dans la stratégie des entreprises. En effet, la durabilité du modèle économique de la société dans laquelle investir est primordiale pour des investisseurs de long terme, un constat renforcé par la crise sanitaire ; et dont les États semblent prendre conscience puisque les plans de relance français auront une dimension environnementale inédite qui renforce encore le potentiel de croissance sur les secteurs de la santé et de la technologie.


De leur côté, les particuliers veulent de plus en plus donner du sens à leur épargne. L’enveloppe du PER Assurance (PER détenu chez un assureur) s’y prête bien puisqu’elle permet de choisir l’investissement sur des unités de compte qui concilient dimension sociale et environnementale.
En fonction de leurs objectifs, de leurs connaissances financières, de leur horizon de placement et de leur appétence au risque, les souscripteurs peuvent se constituer une épargne retraite dont la prise en compte des critères ESG(2) est totalement intégrée à sa gestion, ou investir sur des thématiques qui leur sont chères comme le climat, la biodiversité ou la parité au sein des entreprises et ce, sans rien sacrifier à la performance.

Pour en savoir plus sur l’engagement Banque Populaire dans l’investissement socialement responsable, cliquez ici.

(1) Les contours du nouveau plan d’épargne retraite
(2) Critères environnementaux, sociaux et de gouvernance

Thématiques similaires