Passer au contenu principal

Gestion flexible


 

​07/07/2016

Gestion flexible : une méthodologie spécifique ?

 
La réponse de votre expert
 

 



Louis Bert

Directeur général délégué en charge des gestions de Dorval AM(1)




La gestion flexible telle que nous la pratiquons est la combinaison de la gestion dite « top-down » axée sur l’analyse macro économique, du « stock-picking » ou sélection des valeurs, de la gestion « value » qui privilégie la valorisation des titres et, enfin, de l’analyse technique ou « momentum ».

Chacun de ces styles de gestion s’avère plus adapté et plus efficace sur une partie spécifique du cycle boursier. Le fait de les combiner permet d’améliorer la probabilité de générer de la performance quel que soit l’état du marché et, surtout, de la pérenniser.

La gestion flexible est en effet une gestion « asymétrique » qui vise à capter un maximum de performance lors des phases de hausse tout en subissant un minimum de pertes lors des phases de baisse. Pour y parvenir, le fonds flexible est doté d’un portefeuille dit « convexe » qui lui donne ce comportement asymétrique. Cette convexité est ajustée en permanence, notamment grâce à une sélection dynamique de thèmes d’investissement.

Le niveau d’exposition théorique du portefeuille est quant à lui fixé mensuellement par un comité d’allocation d’actifs, qui prend ses décisions prioritairement en fonction d’analyses macro-économiques. Le gérant peut, lui, modifier au quotidien le niveau d’exposition dans le respect de la borne qui lui est fixée (par exemple, entre 60 % et 100 % lorsque le scénario est très positif).

1. À l ’occasion de la 23e édition du Palmarès des fournisseurs établi par le magazine Gestion de Fortune, Dorval Asset Management a été récompensé et a obtenu la première place dans la catégorie « Sociétés de gestion de portefeuille (encours inférieurs à un milliard d’euros) ».

 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale