Passer au contenu principal

Ingénierie sociale

Respect et authenticité, les valeurs de l’entreprise des Fromageries Marcel Petite se retrouvent dans sa politique sociale.

Fidélisez vos collaborateurs !


Fidélisez vos collaborateurs ! – L’exemple de Fromageries Petite

Marcel Petite, au milieu des années 1960, fut le premier à lancer l’affinage lent au fort Saint-Antoine. François a poursuivi son œuvre en améliorant le concept, et Lionel, président depuis 2005, a porté la capacité du fort de 65 000 à 100 000 meules.

L’entreprise emploie aujourd’hui 88 salariés sur deux sites pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros. Chaque année, 200 000 meules de comté sont affinées et près de 15 % de la production est exportée.

« Toute notre philosophie est fondée sur l’écoute et le respect », explique Hubert Borel, directeur général. Une proximité entre la direction et ses salariés qui tend à favoriser le bien-être et la responsabilisation de chacun.

À ce titre, l’entreprise met à la disposition des collaborateurs des navettes pour rejoindre le fort Saint-Antoine, site d’affinage excentré des lieux d’habitation. Elle y a également aménagé des infrastructures pour déjeuner sur place, et l’ensemble de son personnel bénéficie d’une mutuelle santé. Ces attentions ont été renforcées, début 2013, par la mise en place d’outils d’épargne collective avec la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté et Natixis Interépargne.

Garder son libre arbitre
Les Fromageries Marcel Petite ont opté pour un dispositif large et souple : un PEE (Plan d’épargne entreprise) pour l’épargne à moyen terme et un Perco (Plan d’épargne pour la retraite collectif), assorti d’un abondement de l’entreprise pour la préparation de la retraite. Les salariés peuvent y verser tout ou partie de leur participation, y faire des versements volontaires et même y transférer jusqu’à cinq jours de congés payés non pris.
 
« Dans le pilotage de son épargne comme dans sa vie quotidienne, il nous semble important que chacun conserve son libre arbitre*, reprend Hubert Borel. *Nous avons également voulu donner un petit coup de pouce à l’épargne retraite pour que nos salariés puissent voir plus loin et préparer l’avenir. Nous sommes aujourd’hui heureux de constater que plus d’un sur deux a opté pour le Perco. »

Michel Gavand, l’expert en ingénierie sociale, et Philippe Verger, responsable grands comptes, partagent cette satisfaction : « Les dirigeants des Fromageries Marcel Petite sont des hommes de tradition, très attachés à leur région et à leur société. Ce dispositif d’épargne salariale permet à l’entreprise de renforcer les valeurs d’indépendance et la qualité des relations humaines qui lui sont chères. »

 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale