Passer au contenu principal

Retraite : à partir de quand la préparer ?

Epargner pour sa retraite : trois questions à Guerric Hamon, responsable animation des conseillers patrimoniaux de la Banque Populaire Rives de Paris.
  • Prévoir sa retraite de plus en plus jeune

Prévoir sa retraite de plus en plus jeune


 

​Des ménages de plus en plus jeunes se préoccupent d’épargner pour la retraite. Beaucoup de ménages sont-ils concernés ? Quels outils ou plans épargne recommander ? Eclairage de Guerric Hamon, responsable animation des conseillers patrimoniaux de la Banque Populaire Rives de Paris.


Rencontrez-vous beaucoup de ménages préoccupés par leur future retraite ? Et comment répondez-vous à cette inquiétude ?
Avec les réformes des retraites qui se succèdent depuis une dizaine d’années, la question du montant qu’ils percevront à l’arrêt de leur activité devient en effet un vrai sujet d’attention chez nos clients. Et je note qu’ils s’en préoccupent de plus en plus jeunes. Dès 30 ans, de nombreux ménages souhaitent à avoir une idée précise de leurs indemnités de retraite.
Dans ce contexte, le rôle des conseillers de la Banque Populaire est tout d’abord de les informer le plus précisément possible via des simulations objectives. Et Lorsque nos clients estiment ce montant de leur retraite insuffisant, à nous ensuite de les éclairer sur l’éventail des solutions existantes pour le compléter.

Se poser des questions sur sa retraite vers 30 ans est une chose, y répondre par l’épargne en est une autre. Qu’est-ce qui pousse de plus en plus de jeunes ménages à sauter le pas ?
Cette décision de commencer à épargner autour de la trentaine s’explique tout d’abord par l’allongement de la durée de la vie. Ayant pris conscience que la somme globale nécessaire au financement de leur retraite sera mathématiquement supérieure à ce qu’elle était pour leurs ainés, de plus en plus de jeunes ménages ont à cœur de réagir très tôt. De manière certes très schématique, avec une espérance de vie passée progressivement de 70 à 80 ans, il est judicieux de commencer à épargner pour sa retraite à 35 ans plutôt qu’à 45 ans.
 Le second point crucial est l’évolution des modes de vie. Le départ en retraite étant aujourd’hui synonyme d’activités débordantes et de projets parfois coûteux, les trentenaires comme les quadragénaires rejettent l’idée de voir leur pouvoir d’achat diminuer fortement à l’issue de leur carrière. Etant donné les prévisions sur ce que sera leur niveau de pension le jour venu, ils comprennent qu’une épargne de long terme pourra leur permettre de compenser ou améliorer leur situation.

Connaissant les préoccupations des jeunes couples, quel type de solutions leur préconisez-vous ?
Il est impossible de formuler une réponse générale, tant chaque cas est particulier. En fonction de leur situation patrimoniale, de leur capacité d’épargne, ou encore de leur goût du risque en matière de placements, de très nombreuses solutions existent. Ce n’est qu’après avoir eu connaissance de toutes ces données que nous pouvons les aider à faire leurs choix d’épargne. En la matière, un bon conseil passe donc nécessairement par un rendez-vous physique préalable.

 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale