Préparer votre retraite

Banque Populaire vous propose dès aujourd’hui des solutions personnalisées pour que vous puissiez profiter demain de votre retraite dans les meilleures conditions.

Contacter un conseiller

Plus ou moins proche, la retraite sera une étape clé de votre vie d’actif : l’occasion de réaliser des rêves de voyage, de vous découvrir de nouvelles passions ou simplement de prendre du temps pour vous et votre famille. Mais ce changement majeur s’accompagne d’une réalité souvent mal anticipée : une baisse de revenus qui peut être significative.

Si les régimes de retraite obligatoires ne vous permettront pas de conserver votre niveau de vie d’actif, il existe toutefois des solutions efficaces qu’il convient de mettre en place au plus tôt pour en tirer tous les bénéfices.

Pour que vous puissiez profiter de votre retraite dans les meilleures conditions possibles, votre conseiller Banque Populaire est à vos côtés pour vous proposer des solutions adaptées et envisager avec vous une fin de carrière en toute sérénité.

Règles des régimes obligatoires de retraite

Les régimes de retraite obligatoires paraissent souvent complexes : il peut vous sembler difficile de déterminer exactement à quel âge vous pourrez partir à la retraite et avec quels revenus.
Pour vous aider à y voir plus clair, voici déjà quelques éléments de compréhension.

Le système français repose sur le principe de répartition : les actifs (salariés, TNS) ayant un emploi versent des cotisations à des caisses de retraite qui utilisent ces ressources pour financer les pensions des retraités.

Il existe plusieurs caisses de retraite différentes qui vont collecter les cotisations des actifs en fonction de leur statut. Les salariés du secteur privé (environ 70% des actifs), par exemple, cotisent obligatoirement auprès de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) qui verse les pensions des retraités du secteur privé. Ils ont parallèlement l’obligation de cotiser auprès d’organismes de retraite complémentaire (Arrco, Agirc).

De la même façon, indépendants et salariés du secteur public ont des caisses de retraite qui leur sont dédiées. Si certaines règles diffèrent, le principe de répartition reste fondamentalement le même.

Calcul du montant annuel de la retraite, en détail

L’âge légal de départ à la retraite est actuellement fixé à 62 ans. Seules les personnes ayant commencé à travailler avant 20 ans ou pouvant invoquer la pénibilité de leur travail peuvent éventuellement prétendre à un départ avant cet âge.
Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, il faut également avoir cotisé durant 166 à 172 trimestres, selon son année de naissance.

Le montant annuel de la retraite de base à taux plein, pour un retraité ayant travaillé le nombre de trimestres requis, correspond à la moyenne des 25 meilleures années de salaire multipliée par 50 %. Ce montant est ensuite complété par les organismes de retraite complémentaire.

Pour les personnes n’ayant pas atteint le nombre de trimestres nécessaire à l’obtention du taux plein, une décote de 1,25 % par trimestre manquant est appliquée. Dans le cas de trimestres travaillés au-delà du nombre requis, c’est une surcote de 1,25 % par trimestre supplémentaire qui sera appliquée. Ce sont les cœfficients de minoration ou de majoration.

Enfin, si le nombre de trimestres validés n’est pas égal à celui qui est requis (qu’il soit supérieur ou inférieur), le calcul du montant de la retraite en tiendra compte. On multipliera ainsi le montant obtenu suite à la décote ou à la surcote par le cœfficient de proratisation (nombre de trimestres validés divisé par le nombre de trimestres requis).

Méthode valable pour les salariés du privé

Certaines règles de calcul peuvent varier en fonction du régime de retraite attaché à chaque statut.
Par exemple, un agent de la fonction publique ne verra pas le montant de sa retraite de base calculé à partir de ses 25 meilleures années de salaire mais sur la base du dernier traitement indiciaire détenu pendant au moins 6 mois.
Il convient donc, pour calculer le montant de votre retraite, de bien tenir compte des spécificités de votre statut et de la caisse de retraite à laquelle vous êtes rattaché.

La retraite complémentaire

Les salariés du secteur privé sont également tenus de cotiser pour leur retraite complémentaire auprès d’une caisse Arrco (pour les salariés) ou Agirc (pour les cadres).

Ils cumulent ainsi chaque année des points qui, multipliés par leur valeur au moment de leur départ à la retraite, serviront à déterminer le montant de leur retraite complémentaire.

Pour encourager les salariés à travailler plus longtemps, un système de bonus/malus est appliqué en fonction du nombre de trimestres travaillés au moment du départ à la retraite. Ainsi, si le retraité part dès le nombre de trimestres requis atteint, il subira un malus temporaire de 3 ans alors qu’il profitera d’un bonus temporaire s’il décide de travailler plus longtemps.

Souvent débattu, le système de retraite n’est pas figé et pourrait connaître encore de nombreuses modifications.
Pour vous assurer une retraite sereine, votre conseiller Banque Populaire peut vous proposer un entretien dédié à votre retraite et des solutions adaptées à vos attentes.

Réalisez une simulation

Effectuer dès maintenant une simulation de votre retraite

Commencer

À la retraite, une baisse inexorable des revenus 44 % pour les cadres

Source : Natixis Assurances

Chiffre clé 1377 € / mois de retraite moyenne nette

Source : DREES juin 2019

Chiffré clé 74 % des Français se disent inquiets pour leur retraite.

Source : Le Cercle des épargnants, mars 2019

Anticiper pour conserver votre niveau de vie

La retraite par répartition et ses régimes obligatoires entraînent une baisse des revenus entre le montant du dernier revenu d’activité et celui de la pension de retraite.
Pour combler cette différence avec efficacité, prendre ses dispositions pour bénéficier d’un revenu complémentaire doit s’envisager au plus tôt.

Le plan d’épargne retraite est une solution proposée aux actifs leur permettant de se constituer une épargne en vue de préparer leur retraite.
Créée par la loi PACTE, le PER Individuel ou collectif est un dispositif d’épargne retraite offrant plus de souplesse et de lisibilité. Il prévoit notamment d’instaurer le principe de la portabilité : l’enveloppe d’épargne retraite suit désormais son titulaire tout au long de sa carrière, lui évitant de devoir multiplier les contrats au cours de son parcours professionnel. Le PER est donc un placement qui doit s’envisager sur le long terme pour la retraite.

La loi Pacte a également harmonisé l’ensemble des plans proposés en uniformisant les règles de fonctionnement des plans d’épargne retraite. Les frais de transfert ont été plafonnés au maximum à 1% de l’encours transféré ; les modalités de gestion s’appliquent en fonction de trois profils investisseur prédéfinis (prudent, équilibré, dynamique) ; les conditions de sortie ont été assouplies.

Cette réforme a donc donné naissance à une enveloppe unique, le PER, qui se décline en trois versions reposant sur un socle commun :

  • un PER Entreprise « collectif », destiné à remplacer le Perco ;
  • un PER « obligatoire », également dédié à l’épargne retraite d’entreprise ;
  • un PER « individuel » que chacun peut souscrire à titre personnel.

Ces PER présentent quatre avantages majeurs :
  • Une sortie en rente et / ou en capital
  • Un déblocage anticipé possible
  • Une fiscalité favorable(2)
  • Une sécurisation progressive de l’investissement par défaut

Investir sur des supports financiers en unités de compte comporte un risque de perte en capital, parlez-en avec votre conseiller. La valeur des supports financiers en unités de compte peut varier à la hausse comme à la baisse en fonction des évolutions des marchés financiers. Le risque de perte financière est supporté par vous seul.

Le Plan Épargne Retraite est un contrat d’assurance vie multisupport libellé en euros et en unités de compte souscrit par l’APERP, association régie par la loi du 1er juillet 1901, auprès de l’assureur BPCE Vie, entreprise régie par le code des assu­rances.

 

En fonction de votre situation, de vos objectifs et de votre profil investisseur, votre conseiller Banque Populaire vous accompagne pour vous proposer la meilleure solution de retraite complémentaire.

Si vous avez souscrit un contrat Solution PERP ou un ancien contrat retraite, vous pouvez continuer d’effectuer régulièrement des versements sur votre contrat afin d’étaler et d’alléger votre effort d’épargne.

Les autres solutions pour chercher à préserver vos revenus à la retraite

Si le Plan Épargne Retraite a été spécifiquement pensé pour permettre aux actifs d’anticiper le maintien de leurs revenus lors de leur retraite, d’autres solutions existent. En fonction votre profil investisseur, votre conseiller Banque Populaire se tient à votre disposition pour vous aider à faire les bons choix.

Les placements financiers

Le PER, prévu à cet effet, n’est pour autant pas le seul placement financier disponible pour préparer votre retraite. Un Compte à Terme (CAT) par exemple, dont le rendement augmente avec la durée, peut également se révéler un choix judicieux et sans risque s’il est anticipé (sous réserve d’une remontée des taux monétaires).

Mais un autre produit d’épargne peut se révéler complémentaire du PER : l’ASSURANCE VIE.
Quand le PER permet la constitution d’un capital qui ne sera, généralement, disponible qu’à l’âge du départ en retraite, l’assurance vie propose une solution où le capital reste plus disponible (possibilité de rachat à tout moment).
Ainsi avec l’assurance vie, vous vous constituez une épargne qui pourra servir à maintenir votre niveau de vie à la retraite tout en conservant une épargne disponible durant votre vie active.

N’hésitez pas à demander conseil à votre conseiller Banque Populaire, il saura vous aiguiller pour trouver les placements financiers qui répondront à vos objectifs.

L’investissement locatif

Être propriétaire de votre résidence principale lors de votre départ à la retraite est une bonne façon de maintenir votre niveau de vie : si vous avez fini de rembourser l’intégralité d’un éventuel prêt immobilier, vous n’aurez alors plus à payer de loyer ou à régler de mensualités, ce qui allègera considérablement les charges de votre ménage.

Pour autant, d’autres investissements immobiliers peuvent se révéler judicieux pour préparer votre retraite : s’il peut répondre à de nombreuses motivations (économiques ou fiscales), l’investissement locatif présentent ainsi des avantages certains.
Préparé à l’avance, l’acquisition d’un bien à des fins locatives nuit peu à votre pouvoir d’achat : les loyers perçus compenseront tout ou partie des remboursements de vos mensualités de crédit. Une fois le bien entièrement payé, les loyers deviennent de véritables revenus complémentaires ou si vous revendez le bien un capital.

Il existe de nombreuses façons de réaliser un investissement locatif : dans le neuf ou dans l’ancien ; via un dispositif fiscal particulier (Pinel, Denormandie) ; en nu ou en meublé ; en détention physique ou en « pierre papier » sous forme de SCPI.
Pour envisager toutes les solutions et déterminer celle qui correspond le mieux à vos objectifs, adressez-vous à votre conseiller Banque Populaire, il saura vous guider.

Le rachat de trimestre

Vous avez atteint l’âge légal de départ à la retraite mais vous n’avez pas cotisé suffisamment pour atteindre le nombre de trimestre requis ? Vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres de cotisation correspondant à des années peu ou pas cotisées, comme des années d’études supérieures (validées par un diplôme) ou des années civiles incomplètes non validées par 4 trimestres (temps partiel, alternance, chômage…).

D’autres cas ouvrent droit à des rachats, comme les activités salariées à l’étranger ou certaines activités très précises (par exemple, une activité bénévole auprès d’un malade ou d’un invalide).

Le coût du rachat dépend de l’âge auquel vous le demandez, de vos revenus et de l’option de rachat. Déductible de votre revenu imposable, le rachat de trimestre est d’autant plus rentable que vous êtes fortement imposé.

Rapprochez-vous de votre caisse de retraite pour vous aider dans votre choix.

En savoir plus en vidéo

La retraite, ça s’anticipe

A voir aussi

Banque Populaire

Choisir une région

Vous avez des questions ?

Nos experts vous répondent.

Nous écrire

Prendre rendez-vous

En agence ou par téléphone, à l’horaire de votre choix.

Choisir un créneau
Vous pourriez aussi être intéressé par

(1) Dans certains cas limitatifs fixés par la Loi et repris dans la notice d’information de votre contrat Plan Epargne Retraite.
(2) Selon conditions et limites des dispositions fiscales en vigueur.

Communication à caractère publicitaire