Passer au contenu principal

LMNP : réduction d'impôt ou amortissement, quelles différences ?


 

13/04/2015

 

Loueur en meublé non professionnel : réduction d’impôt ou amortissement, quelles différences ?

 

La réponse de votre expert

 


 

 

Laura HERNERT

 

Banque Populaire Rives de Paris

 

 

 

 

 

Dans l’hypothèse d’un investissement immobilier locatif en résidence neuve de services(1), l’investisseur peut choisir entre deux régimes fiscaux : le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) classique ; ou le dispositif LMNP Censi-Bouvard.

Le statut LMNP permet d’amortir le bien immobilier (sur environ 30 ans) et le mobilier afférent (sur environ de 7 à 10 ans).

Les recettes imposables générées par la location(2) sont ainsi réduites voire effacées fiscalement par ces amortissements déductibles. La déduction des intérêts d'emprunt les premières années peut rendre inopérante la déductibilité des amortissements. Ceux-ci pourront alors être reportés sur les recettes futures et ce sans aucune limitation de durée.

 

Le dispositif LMNP Censi-Bouvard procure quant à lui une réduction d’impôt égale à 11% du prix d’acquisition hors taxes retenu dans une limite de 300 000 euros, étalée sur 9 ans. Mais cet avantage n’est pas cumulable avec le recours aux amortissements, sauf pour la fraction du prix de revient de l’investissement supérieur aux 300 000 euros sur laquelle s’applique la réduction fiscale.

 

Pour choisir entre ces deux dispositifs, il faudra tenir compte de plusieurs critères, notamment du taux marginal d’imposition (TMI) de l’investisseur et de l'objectif recherché. Cependant, un point de vigilance : une modification du régime de la location meublée, et en particulier du LMNP, est actuellement envisagée par Bercy.

 

 

(1) Pour être éligible à la loi Censi-Bouvard, l’investissement doit porter sur un logement neuf meublé dans une résidence de service type résidence étudiante, senior, tourisme, affaire ou Ehpad, et ce logement doit être mis en location par bail commercial pour une durée de neuf ans.

(2) Fiscalement, les loyers sont imposés dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) non professionnels.


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale