Passer au contenu principal

Cumul pension-salaire


 

13/11/2014

 

Cumul pension-salaire : peut-on reprendre une activité en étant retraité ?

 

La réponse de votre expert

 


 

 

Philippe EMANUEL

 

Banque Populaire de l’Ouest

 

 

 

 

 

Pour combiner de façon optimale la perception de pensions de retraite et de revenus professionnels suite à la reprise d’une activité professionnelle, il est indispensable d’avoir liquidé ses droits à retraite pour les pensions obligatoires personnelles (français et étrangers) et de remplir les conditions permettant de bénéficier d’une pension de base à taux plein (sans décote).

 

Dans ces conditions, vous n’avez aucun plafonnement de la nouvelle rémunération et pouvez reprendre une activité dès le lendemain de votre retraite.

À défaut, le cumul pension-salaire est possible mais il est soumis à un plafond propre à chaque régime. En cas de dépassement, le service des pensions de retraite est suspendu.

 

Cependant, à partir du 1er janvier 2015, le montant des pensions sera réduit à due concurrence du dépassement dans des conditions devant encore être précisées.

Enfin, si la reprise de l’activité salariée se fait auprès du même employeur, un délai de six mois est nécessaire après l’entrée en jouissance de la pension.

 

 

Les cotisations sociales sont-elles dues en cas de cumul ?

 

Un retraité qui reprend une activité salariée est soumis aux cotisations sociales en vigueur. Les nouvelles cotisations retraite versées n’apportent aucun droit supplémentaire du fait du caractère définitif de la liquidation des droits à retraite. Ces versements sont donc à fonds perdus. Il en va différemment si la nouvelle activité permet de cotiser à un régime non-salarié (auto-entrepreneur, artisan, commerçant, profession libérale), les versements ouvrant alors de nouveaux droits à la retraite dans ce régime.

 

Attention, cet avantage sera supprimé à compter du 1er janvier 2015. Ainsi, un dirigeant retraité du régime salarié qui débuterait une activité de consultant, cotisera au régime de retraite des professions libérales (ici la Cipav) sans se constituer de droit à pension (réforme Ayrault).​​


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale