Passer au contenu principal

La stratégie « minimum variance »


 

26/05/2015

 

​Qu’est-ce qu’une stratégie « minimum variance » ?

 

La réponse de votre expert

 


 

 

Xavier BABAUD-DULAC

 

Banque Populaire Méditerranée

 

 

 

 

Pour constituer un portefeuille de titres ou un fonds commun de placement, différentes stratégies de gestion peuvent être adoptées, qui répondent chacune à des objectifs précis. Parmi ces stratégies peuvent être citées : la recherche de la « performance absolue » sans benchmark, le « stock picking » où l’on cherche à identifier les valeurs les plus performantes sans critères géographiques et sectoriels, la stratégie « bottom up » qui s’en rapproche ou la stratégie « top down » qui part au contraire d’allocations géographiques et sectorielles pour choisir ensuite les titres pertinents.

 

Depuis quelques années, un nouveau concept est apparu : la stratégie « minimum variance ». Elle se situe à contrecourant de la théorie traditionnelle des marchés financiers selon laquelle un rendement attendu élevé est synonyme d’un risque fort. Son objectif est de proposer des rendements attractifs en profitant du potentiel de performance des actions à long terme mais avec un risque limité. Pour cela, elle utilise la volatilité comme critère de sélection des valeurs afin d’amortir les mouvements des marchés actions.

 

La stratégie minimum variance consiste d’abord, par une approche quantitative, à identifier les valeurs les moins volatiles et les moins corrélées entre elles. Puis elle sélectionne, parmi ces valeurs, celles qui répondent à différents critères qualitatifs et de risque (risque de liquidité, risque spécifique…).

 

Grâce à la faible volatilité et corrélation des valeurs sélectionnées, les fluctuations des marchés - notamment à la baisse - sont ainsi amorties. De ce fait, en cas de hausse des marchés, la stratégie minimum variance peut apparaître moins dynamique. Pourtant, moins de risque n'est pas forcément synonyme d'une performance moindre. En effet, sur un cycle boursier complet (sur les cinq dernières années), cette stratégie a permis de lisser les variations des marchés tout en surperformant les marchés actions(1).

 

 

(1) Attention, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale