Passer au contenu principal

Flash marché du 02 au 06 octobre 2017


 

​le 9 octobre 2017

 

 

Environnement économique

 
États-Unis : Les indices d’activité (mesurés par les indices ISM et PMI Markit), manufacturier et pour le secteur des services sont sortis à des niveaux supérieurs aux anticipations des économistes. A l’image des marchés actions, les indices d’activité culminent à des niveaux record depuis 2005. Pour autant, même si le taux de chômage est tombé à 4.2 %, 33 000 emplois ont été perdus en septembre aux Etats-Unis. Les tensions inflationnistes restent toutefois bien orientées avec une augmentation de 0.5 % du salaire horaire moyen sur un mois.
 

 

Zone euro : En septembre, l’activité économique de la zone euro a fortement progressé, que ce soit dans le secteur manufacturier ou dans les services. L’augmentation des nouvelles commandes est telle que les entreprises peinent à honorer la demande, ce qui laisse présager un rythme soutenu pour octobre. Cette tendance a également permis aux entreprises d’augmenter leurs prix dans des proportions importantes, ce qui devrait servir les intérêts de la BCE (objectif d’inflation).
 

 

Marchés financiers

 

 
Taux : Les investisseurs se sont intéressés aux conséquences du référendum d’autodétermination organisé en Catalogne dimanche 3 octobre. Si les rendements souverains se sont nettement tendus sur la dette espagnole, la propagation aux pays périphériques (Italie et Portugal) a été modérée. Les dettes des pays Core (France et Allemagne) sont restées stables. Aux Etats-Unis, la hausse des taux en décembre ayant déjà été anticipée par les marchés, le rendement à 10 ans américain est également resté quasi-inchangé sur la semaine.
 
 
 Actions : Les conséquences du référendum a produit des effets contradictoires sur les marchés actions. Dans un premier temps, la nouvelle a pesé sur l’euro face au dollar, ce qui a profité aux indices européens (hors Espagne). A plus long terme, si les tensions se faisaient ressentir sur la croissance du pays, l’Europe serait affectée dans la mesure où l’Espagne est un contributeur important dans la dynamique de la zone. Globalement, les indices européens terminent la semaine en ordre dispersé avec des baisses en Espagne, en  Italie et au Portugal alors que le Cac 40 et le Dax terminent en territoire positif. Aux Etats-Unis, les bonnes statistiques économiques ainsi que les perspectives d’une hausse des taux ont tiré les marchés vers le haut.
 
 
 Rédigé le 09 octobre 201

 


 

 


 

 


 

 


 

 


 
Partager :  

acces directs

Ma banque populaire régionale